La première bombe atomique est développée par les États-Unis dans le cadre du projet Manhattan. Celui-ci est dirigé par le général Leslie Groves et le physicien J. Robert Oppenheimer.


au sommaire


    Il est officiellement lancé en janvier 1943 et rassemble les meilleurs scientifiques et ingénieurs du pays pour créer une arme nucléaire. Les travaux sont menés dans le plus grand secret sous la houlette du gouvernement américain qui en assure le financement.

    Qu’est-ce que le projet Manhattan ?

    L'arme nucléaire est créée dans le cadre du projet Manhattan, un projet de recherche et de développement mené par les États-Unis qui voit le jour à l'aube de la Seconde Guerre mondiale. Le but de ce projet est d'élaborer la première arme nucléaire capable de mettre fin à une guerre en déployant une force destructrice sans précédent.

    Ce projet est initié à la suite d'une lettre envoyée par Albert EinsteinEinstein au président américain Roosevelt, après l'alerte donnée par Leó Szilárd et Eugene Paul Wigner. En effet, l'Allemagne nazie vient de procéder à la fission de l’uranium, sans pour autant bien en comprendre toutes les implications. Les scientifiques présentent au président américain l'importance de maîtriser le processus de fissionfission de l'uranium pour concevoir de nouvelles armes dans le cadre d'une application militaire. L'objectif est de doter les États-Unis de la première bombe atomique. Puis, la découverte du plutonium en décembre 1940 marque un tournant dans le processus de recherche. 

    Albert Einstein et Robert Oppenheimer à l'<em>Institute for Advanced Study</em> à Princeton. © <em>Image courtesy of US Govt. Defense Threat Reduction Agency</em>, <em>Wikimedia Commons</em>. Domaine public
    Albert Einstein et Robert Oppenheimer à l'Institute for Advanced Study à Princeton. © Image courtesy of US Govt. Defense Threat Reduction Agency, Wikimedia Commons. Domaine public

    Entre 1941 et 1942, les avancées scientifiques valident la possibilité de réaliser en théorie une bombe à fission. Ces recherches aboutissent à la création « officielle » du projet Manhattan par le gouvernement américain en janvier 1943, marquant le passage de la recherche théorique à la mise en application. Ce projet est dirigé par le général Groves. Ce haut gradé confie la direction scientifique du projet à Robert Oppenheimer, un éminent physicienphysicien américain. Il rassemble autour de lui une équipe d'illustres scientifiques dont quatre prix Nobel : James Chadwick, Enrico FermiEnrico Fermi, Isidor Isaac Rabi et Niels BohrNiels Bohr ainsi qu'une équipe de physiciens inédite. Ils bénéficient d'installations de pointe pour mener à bien leurs recherches. Dès 1943, des installations sont créées spécialement pour répondre aux besoins de ce nouveau programme : 

    • Los Alamos (Nouveau-Mexique, États-Unis) est conçu comme le centre de recherche de la bombe atomique, c'est dans ces laboratoires que sera conçue la bombe ;
    • Oak Ridge (Tennessee, États-Unis) voit l'installation d'infrastructures qui permettent la séparationséparation de l'uranium, étape indispensable dans la conception de la bombe atomique.

    L'ensemble de ces recherches est soumis à un secret absolu, tout article de presse relayant des avancées en la matière est censuré et le programme fait l'objet d'une surveillance étroite. Ce projet de pointe permet au groupe de chercheurs de développer la première bombe atomique en moins de quatre ans. 

    Image gouvernementale de J.Robert Oppenheimer (en chapeau de couleur claire avec le pied sur les décombres de la tour), du général Leslie Groves (grand homme en tenue militaire à la gauche d'Oppenheimer) et d'autres sur le site du test Trinity après le bombardement d'Hiroshima et Nagasaki le 9 septembre 1945. © Archives nationales des États-Unis, <em>Wikimedia Commons</em>. Domaine public
    Image gouvernementale de J.Robert Oppenheimer (en chapeau de couleur claire avec le pied sur les décombres de la tour), du général Leslie Groves (grand homme en tenue militaire à la gauche d'Oppenheimer) et d'autres sur le site du test Trinity après le bombardement d'Hiroshima et Nagasaki le 9 septembre 1945. © Archives nationales des États-Unis, Wikimedia Commons. Domaine public

    Quand a été créée la première bombe nucléaire ?

    Les scientifiques du projet Manhattan ont réussi à mettre au point la première bombe atomique en juillet 1945. Un premier essai est réalisé en mai 1945 avant un test en conditions réelles le 16 juillet 1945 à Alamogordo.

    Les effets sont concluants, il n'y aura pas d'autres tests. En effet, le président fraîchement élu, Harry Truman, souhaite une capitulation rapide et inconditionnelle du Japon, afin de limiter les dégâts, côté américain, d'une périlleuse intervention sur le sol japonais. Truman pose alors un ultimatum aux Japonais : soit la capitulation sans condition, soit le recours à l'arme atomique. Les Japonais refusent la capitulation et se préparent à combattre.

    Mais, au même moment, Little Boy, une bombe similaire à celle testée dans le cadre du projet Manhattan, est embarquée à bord du bombardier Enola Gay. Elle est larguée sur Hiroshima le 6 août 1945, tuant près de 140 000 personnes. Trois jours plus tard, une seconde bombe atomique est larguée sur Nagasaki, tuant près de 74 000 personnes. 

    Le champignon atomique de la bombe <em>Little Boy</em> au-dessus de la province d'Hiroshima au Japon en 1945 tel que rapporté par les forces armées américaines et l'US Air Force. © George R. Caron, <em>Wikimedia Commons</em>. Domaine public
    Le champignon atomique de la bombe Little Boy au-dessus de la province d'Hiroshima au Japon en 1945 tel que rapporté par les forces armées américaines et l'US Air Force. © George R. Caron, Wikimedia Commons. Domaine public

    L'usage de telles armes a marqué un tournant dans la manière de faire la guerre. Les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki ont été les premiers et les seuls de l'histoire de l'humanité, ils ont également joué un rôle décisif dans la fin de la guerre. À la suite de ces bombardements, le Japon capitule sans condition mettant fin au conflit dans l'aire pacifique et à la Seconde Guerre mondiale.

    Il est important de noter que, bien que la bombe atomique ait été créée et utilisée par les États-Unis, d'autres pays ont également mené des recherches sur les armes nucléaires pendant la Seconde Guerre mondiale. Les Soviétiques avaient également un projet de bombe atomique en cours, bien qu'ils n'aient pas réussi à construire une arme opérationnelle avant la fin de la guerre. Les Britanniques et les Canadiens ont également contribué à la recherche sur les armes nucléaires à cette époque.