Sciences

La communication face aux technologies de la communication

Dossier - La science serait-elle incommunicable ?
DossierClassé sous :philosophie , science , technologie

La science serait-elle incommunicable ? C'est trop souvent vrai. Communiquer la science est en tout cas impossible à la télévision, où le minutage et la brièveté des débats ne permettent au mieux qu’un simulacre ou une mascarade d’échanges minutés et mis en scène. Impossible également les enceintes politiques où les confrontations d’idées s’effacent derrière les positions partisanes. Impossible aussi dans les établissements d’enseignement, qui ne sont pas adaptés pour ce type d’activités. Des sujets complexes comme l’Europe et la science sont aujourd’hui « incommunicables »

  
DossiersLa science serait-elle incommunicable ?
 

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) sont aujourd'hui au cœur de tout le système technicien. Mais les bien nommées technologies de l'information et de la « communication » stimulent-elles la communication ? Après les « folles années Internet», les développements récents permettent d'en douter.

Dans un premier temps, les TIC ont facilité les échanges et l'accès au savoir ; à la fin du siècle passé, Internet a répandu l'usage de la « communication » électronique à l'échelle mondiale et la Toile a ensuite donné naissance à un nouveau média. Une véritable révolution : Internet a mis à portée de « clic » et à la portée de tous, les richesses créées par l'Homme et accumulées au long des millénaires.

Mais nous baignons dans une idéotechnologie qui nous fait confondre communication et performances des machines. Des sigles ésotériques comme SMS, ADSL, wifi, etc. semblent autant de clés susceptibles d'ouvrir les portes de la « société de la communication ». C'est l'un des paradoxes de notre temps. Si la « communication » semble présente à tous les étages de la société, il suffit de gratter les murs pour se rendre compte qu'il s'agit le plus souvent d'un simple vernis d'information, au mieux d'un échange d'informations. Et, trop rarement, de communication au sens d'un effort de dialogue, d'une nécessaire écoute de l'autre et d'une volonté de prendre en compte ses opinions. Société de l'information n'est pas synonyme de « société de la communication » ; hauts débits ne signifient pas nécessairement meilleure communication ; chats et blogs ne créent pas automatiquement des espaces de communication.

L'idéologie technique ambiante nous fait voir la communication comme une simple technique.