Sciences

Difficultés de la communication scientifique

Dossier - La science serait-elle incommunicable ?
DossierClassé sous :philosophie , science , technologie

La science serait-elle incommunicable ? C'est trop souvent vrai. Communiquer la science est en tout cas impossible à la télévision, où le minutage et la brièveté des débats ne permettent au mieux qu’un simulacre ou une mascarade d’échanges minutés et mis en scène. Impossible également les enceintes politiques où les confrontations d’idées s’effacent derrière les positions partisanes. Impossible aussi dans les établissements d’enseignement, qui ne sont pas adaptés pour ce type d’activités. Des sujets complexes comme l’Europe et la science sont aujourd’hui « incommunicables »

  
DossiersLa science serait-elle incommunicable ?
 

On lit et on entend souvent que les scientifiques sont de piètres communicateurs, qu'ils ont bien des difficultés à communiquer la science. Il y a des exceptions notoires mais, pour l'essentiel, la communication scientifique connait bien des difficultés. C'est pourquoi les scientifiques laissent à d'autres le soin de communiquer la science.

Ces difficultés à communiquer la science ont leurs raisons. Habitués à jargonner pour leurs pairs, peu soucieux de garantir la pertinence des écrits de toutes sortes qu'ils manipulent chaque jour, ils laissent volontiers le soin à d'autres de parler en leur nom, même s'ils ne ratent pas une occasion pour critiquer le travail effectué par ces tiers, et en particulier, celui effectué par les journalistes dits scientifiques.

© Slim GNU General Public License as published by the Free Software Foundation; either version 2 of the License, or any later version.

La communication de la science est, comme la science elle-même, morcelée et fragmentée. C'est pourquoi la communication scientifique est si peu aisée. Le scientifique, face à un sujet hors de sa discipline, donc dans la plupart des cas, se trouve pratiquement dans la même situation qu'un citoyen éduqué. Il peut donner son opinion, qui sera peut-être très intéressante, mais qui n'est qu'une opinion parmi d'autres. Les disciplines scientifiques étant de plus en plus étriquées, un chercheur pressé par des journalistes d'aborder un problème lié à une application de la science peut être rapidement entraîné sur des voies qu'il aura peu sillonnées et vers des terrains qu'il n'aura pas défrichés.

Je me demande sincèrement s'il est pertinent d'interroger un scientifique sur une question d'actualité. Les modèles et le travail des chercheurs sont parfois tellement éloignés du monde réel que ceux-ci ne sont pas nécessairement les mieux placés pour traiter de problèmes forcément complexes et multiformes. Je crois donc, pour cette raison notamment, que la science ne peut prétendre influencer directement la politique.