Sciences

Présentation

Dossier - Guedelon, construction d'un château-fort
DossierClassé sous :histoire , château , Moyen Âge

-

Michel Guyot propriétaire et restaurateur du Château de Saint-Fargeau, est à l'initiative de cette "idée folle" Et si on bâtissait un château-fort selon les méthodes de construction du XIIIème siècle ! La première pierre est posée le 20 juin 1997.

  
DossiersGuedelon, construction d'un château-fort
 

A - Guédelon

Vue aérienne 2003. © Photo Jean-Paul Marchandon - Guédelon
Vue aérienne 2003. © Photo Jean-Paul Marchandon - Guédelon

Durant une vingtaine d'années, 35 "oeuvriers" construisent sous vos yeux un château-fort dans le respect des techniques du XIIIème siècle, au coeur de la forêt, dans un espace naturel mettant à leur disposition tous les matériaux nécessaires à la construction : l'eau, la pierre, la terre, le sable, le bois.

Des carriers, tailleurs de pierre, maçons, charpentiers travaillent comme il y a sept siècles devant les visiteurs. C'est un chantier permanent, vivant et évolutif où durant 25 ans, tours, courtines et donjon vont sortir de terre. Par quelques "créneaux" de réflexion qu'on l'aborde, ce chantier issu de l'histoire répond à bien des attentes de l'homme du XXème siècle.

Guédelon c'est un site :

Touristique : 183 000 personnes en 2003 surprises, ébahies, dépaysées sont venues visiter le chantier en 2003.

Humain et économique : quarante emplois ont été créés là où il n'y avait plus que forêt, carrière désaffectée et friches.

Pédagogique et ludique : les enfants dans le cadre de leur sortie scolaire découvrent en s'amusant qu'à partir d'un espace naturel, on peut extraire la pierre, le sable, le bois et en faire un château. Ils observent les gestes et les savoir-faire. Ils redécouvrent les mathématiques et la géométrie grâce à la corde à treize nouds employée par les "oeuvriers" du chantier. En entrant à Guédelon, ils font un pas de sept siècles dans le temps et leur manuel d'histoire devient réalité.

Scientifique et historique : pas de tentative de reconstitution d'un chantier médiéval sans un comité scientifique et historique sérieux et présent. Croiser les déductions historiques et archéologiques des membres du comité avec la réalité quotidienne du chantier est non seulement passionnant mais fabuleusement enrichissant pour les "oeuvriers", les scientifiques et les visiteurs.

Le chantier médiéval de Guédelon est piloté par une Association dont le président est Michel Guyot, conservateur du château de Saint-Fargeau.

Les plans du château de Guédelon ont été réalisés par Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments Historiques.

B - L'origine du projet

La première pierre est posée le 20 juin 1997 et le Chantier ouvre ses portes au public le 1er mai 1998.


Lorsqu'il s'agit de refaire vivre le patrimoine et notre histoire, Michel Guyot n'en est pas à son premier coup d'essai. Il rachète, il y a 20 ans, le château de Saint-Fargeau. Personne n'en voulait tant le programme de restauration était important.

En 1980, il organise le spectacle historique où durant 1h30, 600 bénévoles, 60 cavaliers, dans un rythme époustouflant, font défiler 10 siècles d'histoire sous les yeux de 5000 spectateurs par soirée.

En 1990, c'est la création de la ferme du château, conservatoire vivant du monde rural qui attire 30 000 visiteurs par an.

En 1992, c'est l'ouverture du Mas de Végère, près de Beaucaire, ferme ancienne vivante, où cela fleure bon la lavande et les oliviers . 30 000 visiteurs.

Pour mener l'aventure de Guédelon à bien, Michel Guyot sillonne la France afin d'observer des constructions médiévales.

Dernière folie de Michel Guyot : s'attaquer au temps et au lierre, acquérir autant qu'il le peut les ruines de ces châteaux vouées à disparaître si on ne fait rien pour entamer des travaux d'urgence dans l'unique but de conserver ce patrimoine à disposition des générations futures.