Au sein d'une galaxiegalaxie comme la nôtre, la plupart des étoilesétoiles jeunes sont distribuées dans le disque galactique le long des bras spiraux, tandis que les vieilles étoiles se trouvent essentiellement dans le bulbe central et le halo sphérique. Il existe cependant des concentrations locales d'étoiles d'origine commune et liées entre elles par la gravitationgravitation, appelées amas stellaires. Les deux principaux types d'amas sont les amas ouvertsamas ouverts et les amas globulairesamas globulaires.

Vue d'un amas d'étoiles. © Nasa/ESA, domaine public
Vue d'un amas d'étoiles. © Nasa/ESA, domaine public

Des étoiles regroupées en amas

  • Les amas ouverts sont généralement formés d'étoiles jeunes nées dans un même nuagenuage moléculaire, et qui commencent à s'éloigner progressivement les unes des autres ; les étoiles n'y sont donc pas très « serrées ». Ils se trouvent dans le plan de la galaxie ; les plus lumineux et les plus proches sont visibles à l'œilœil nu, comme les PléiadesPléiades et les HyadesHyades, dans la constellation du Taureauconstellation du Taureau.
Image du superamas d'étoiles R136, près du centre de la Nébuleuse de la Tarentule (NGC 2070), obtenue avec le télescope spatial Hubble. © Nasa/ESA, domaine public
Image du superamas d'étoiles R136, près du centre de la Nébuleuse de la Tarentule (NGC 2070), obtenue avec le télescope spatial Hubble. © Nasa/ESA, domaine public
  • Les amas globulaires, en revanche, ne se trouvent pas dans le plan de la galaxie, mais en dehors. De fait, la plupart des étoiles du halo galactique sont regroupées dans ces troupeaux extrêmement serrés, sortes de boules composées de plusieurs centaines de milliers d'étoiles compactées dans un volumevolume de 150 années-lumièreannées-lumière de diamètre. Cela implique que dans les régions centrales d'un amas globulaire, la densité stellaire est 20.000 fois supérieure à celle qui règne dans le voisinage du Système solaireSystème solaire. Si une planète habitable tournait autour d'une de ces étoiles, on y verrait un ciel tellement constellé d'étoiles brillantes que la nuit y serait inconnue, le reste de la galaxie serait invisible et l'on ne pourrait pas y faire d'astronomie ! 
L'amas globulaire Omega Centauri vu depuis le VST de l'ESO1. © ESO/Inaf-VST/OmegaCAM, CC by-nc 4.0
L'amas globulaire Omega Centauri vu depuis le VST de l'ESO1. © ESO/Inaf-VST/OmegaCAM, CC by-nc 4.0

Les amas globulaires sont constitués des étoiles les plus vieilles de l'UniversUnivers, leur âge remontant parfois à 13 milliards d'années. Le halo de notre Voie lactéeVoie lactée contient environ 150 de ces amas ; le plus lumineux est Omega Centauri (plusieurs millions d'étoiles), visible à l'œil nu dans l'hémisphère Sudhémisphère Sud. Mais les amas globulaires sont aussi présents dans les autres galaxies : notre grande voisine, la Galaxie d'AndromèdeGalaxie d'Andromède, en abrite environ 500.