Olivier Poch, Futura

-

Un dossier complet sur l'exploration de Mars : historique de l'aventure martienne, les missions de l'année 2003 et les futurs lancements ! Une aventure palpitante !

  
DossiersL'exploration de la planète Mars - 2003 l'année martienne !
 

Nozomi est la première sonde japonaise lancée en direction de Mars. Elle arrivera en Janvier 2004 en orbite martienne alors que son arrivée était initialement prévue en Octobre 1999... Voici l'histoire d'une grande retardataire !

Nozomi décolle le 4 juillet 1998 du centre spatial Kagoshima au Japon. La sonde commence alors un long balais entre les orbites de la Lune et de la Terre, destiné à lui donner un élan suffisant pour quitter le voisinage terrestre et partir vers Mars. Malheureusement, un problème technique de ses moteurs survient alors que la sonde effectue son dernier survol de la Terre avant de partir définitivement vers Mars. À cause du mauvais fonctionnement d'une vanne d'un propulseur, les ingénieurs japonais durent dessiner dans l'urgence une nouvelle trajectoire pour que la sonde atteigne la planète rouge. Cette trajectoire fut basée sur l'attraction gravitationnelle des planètes, vu que la sonde ne pouvait plus compter sur ses moteurs pour la propulser. Ce nouvel itinéraire a donc retardé la mission, déplaçant la date de sa mise en orbite pour le 14 Novembre 2003.

C'est une véritable prouesse technique qu'ont réalisée les ingénieurs japonais de la mission, cependant Nozomi arrivera sur Mars bien affaiblie après plus de 4 ans passés dans le vide interplanétaire et après avoir essuyé une éruption solaire qui n'a, pour chance, que peu endommagé les instruments de la sonde.

Intéressons-nous maintenant à la mission de la sonde.

La sonde, initialement appelée Planet-B, a été rebaptisée Nozomi après sa correction de trajectoire ; "nozomi" signifie en effet "espoir" en Japonais ! Sa mission consiste à étudier la haute atmosphère de Mars et son interaction avec les vents solaires.

La sonde japonaise Nozomi crédit ISAS

La petite sonde (0,58 mètres de haut et 1,6 de large) emporte avec elle 14 instruments scientifiques d'un poids de 33 kg ! Des instruments fournis par le Japon bien sûr mais aussi par d'autres pays comme le Canada, l'Allemagne, la Suède et les Etats-Unis qui participent à cette mission d'envergure internationale.

Outre les instruments destinés à remplir la mission de la sonde sur la haute atmosphère martienneNozomi embarque également à son bord une petite caméra (MIC pour Mars Imaging Camera) construite en coopération avec le CNES. La MIC sera destinée à prendre des photographies grands angles de la planète Mars (calottes, événements climatiques...) mais aussi des satellites Phobos et Deimos.