Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Alimentation moderne : les grandes avancées et les échecs depuis un demi-siècle L'industrie alimentaire nous nourrit-elle mal ? Oui et non, démontre le docteur Cocaul, nutritnull

Le dioxyde de titane est un agent blanchissant utilisé dans de nombreux produits alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques. Sa formule chimique est TiO2. D'après la Société chimique de France, les principales ressources naturelles permettant d'obtenir cette molécule se trouvent au Brésil, en Chine, au Canada et en Australie, dans des mineraisminerais de rutile et d'ilménite.

Le dioxyde de titane se présente sous forme micrométrique ou nanométrique. Sa poudre sert de pigmentpigment blanc. On retrouve ainsi la molécule de TiO2 dans des peintures, du papier, des plastiques, céramiques, enduits de façade, dentifrices, crèmes solaires, pâtisseries, confiseries, plats cuisinés, médicaments, matériaux de constructionconstruction... D'après l'Anses, 10.000 tonnes de dioxyde de titane sont produites ou importées en France chaque année.

Les questions que pose le TiO2 comme additif alimentaire E171

Sur les étiquettes des emballages alimentaires, cet additif qui contient des nanoparticulesnanoparticules porte le nom d'E171. Différentes études se sont intéressées aux risques de la consommation de dioxyde de titane. Par exemple, en 2018, une étude a fait un lien entre les nanoparticules de dioxyde de titane et le diabètediabète de type 2. En 2019, une autre étude a montré que l'additif E171 a un impact sur la flore intestinale.

En 2017, un avis de l'AnsesAnses s'appuyait sur une étude de toxicitétoxicité chez des rats : une exposition orale à E171 augmentait le risque de lésions colorectales précancéreuses. Dans son avis de 2019, l'Anses souligne le manque de données solides permettant de certifier l'innocuité de l'additif alimentaireadditif alimentaire. Pour ces raisons, l'additif alimentaire E171 devrait être interdit en France à partir de janvier 2020, comme le signale le site du ministère de la Transition énergétique et solidaire. Le dioxyde de titane serait cancérogènecancérogène par inhalationinhalation chez l'animal, mais là aussi les données manquent chez l'Homme. Le Circ (Centre international de recherche sur le cancercancer), une instance de l'OMSOMS, a classé le dioxyde de titane dans le groupe des molécules « peut-être cancérogènes pour l'Homme » (groupe 2B).