Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 questions sur les météorites Elles auraient causé la disparition des dinosaures et leurs cratères ornent la surface de la Terre. Chaque jour, la Planète est bombardée par des centaines de météorites.

Nous le rapportions hier, une spectaculaire boule de feufeu a été observée ce mercredi 14 septembre 2022 au soir au-dessus de l’Écosse. Elle a illuminé le ciel pendant une vingtaine de secondes. Ce n'est pas rien. Et de nombreuses observations et enregistrement avaient permis d'en dresser un premier portrait.

Mais on en sait encore plus ce matin sur l'objet à l'origine du phénomène. Alors que les experts du UK Meteor Network avaient d'abord pensé à des débris spatiaux, ils affirment aujourd'hui, compte tenu de sa trajectoire, qu'il devait plutôt s'agir d'un fragment d’astéroïde.

Comme pressenti hier, la météoritemétéorite a fini sa course dans l'océan Atlantique, au large de l'île d'Islay, la plus méridionale de l'archipelarchipel des Hébrides.


Une spectaculaire « boule de feu » observée dans le ciel d’Écosse

Article de Nathalie MayerNathalie Mayer paru le 15/09/2022

Une boule de feu — ici, une image d’illustration — a traversé le ciel de l’Écosse ce mercredi 14 septembre 2022 au soir. © David Costa Art, Adobe Stock
Une boule de feu — ici, une image d’illustration — a traversé le ciel de l’Écosse ce mercredi 14 septembre 2022 au soir. © David Costa Art, Adobe Stock

Une boule de feu. C'est exactement ce que des centaines de personnes ont observé dans le ciel de l'Écosse, ce mercredi 14 septembre 2022 au soir. Une boule de feu comme on en voit assez rarement.

Le phénomène a duré une bonne dizaine de secondes. Laissant penser que l'objet à l'origine du spectacle devait être plus gros qu'une simple étoile filante. Qui s'éteint généralement en à peine une fraction de seconde. Un objet possiblement de la taille d'une balle de golf. Voire un peu plus, même.

Les experts du UK Meteor Network ont analysé les données recueillies et les nombreuses observations rapportées. Ils estiment que l'objet a pu finir sa course dans l’océan. Il ne sera donc probablement jamais retrouvé.

Mais selon eux, les chances pour qu'il s'agisse plutôt de débris spatiaux que de fragments d'un astéroïdeastéroïde ou d'une comètecomète sont grandes.