Sciences

Dossier : tonnerre, éclair... tout savoir sur la foudre

ActualitéClassé sous :Vie du site , foudre , éclair

Découvrez le dossier La foudre, menace du ciel. La foudre inquiète les Hommes depuis toujours, qui en ont fait une menace personnifiée par des dieux dans diverses mythologies. Quels sont ses effets sur l'environnement et le corps humain ? Par quoi est-elle attirée ?

La foudre, menace du ciel, de la mythologie à aujourd'hui. © Scotto Bear, CC by sa 2.0

 

 

 

Depuis toujours, la foudre a impressionné l'Homme, qui en a fait un attribut de la puissance divine. La foudre intervient dans toutes les mythologies, de tout temps et sous toutes les latitudes. Plus que sur l'histoire de la foudre, nous insistons sur cet aspect mythique à l'origine de toutes les civilisations.

 

 

 

Depuis les origines, la foudre a tellement fasciné l'Homme qu'il en a doté de nombreux dieux, à travers toute la mythologie. Ce phénomène naturel fantastique nous réjouit parfois, mais nous effraie surtout non seulement à cause de ses effets destructeurs mais aussi par le mystère qui continue à l'entourer.

 

 

 

Les divinités de la foudre sont très présentes dans les différentes mythologies, des Grecs aux Hindous, en passant par les Chinois et les Mayas. Elles se nomment Zeus, Thor, Indra, Chac, Tlaloc...

 

 

 

Le nuage orageux est le plus vigoureux des nuages. On l'appelle cumulonimbus ou roi des nuages. Les cumulonimbus se présentent rarement sous forme isolée comme représenté ci-dessous, mais plutôt en agrégats. Ils diffèrent des autres nuages d'averses à la fois par l'échelle de leur extension tant verticale qu'horizontale et par leur aptitude à donner naissance à des phénomènes électriques.

 

 

 

Quels sont les facteurs influençant la fréquence de foudroiement ? Par quoi est attirée la foudre ? Chaleur, ou plutôt gradient de température, et humidité, même légère, sont indispensables à la formation des nuages orageux. Chaque fois que l'un de ces deux facteurs vient à manquer (par exemple dans les régions polaires ou les régions désertiques), il ne se produit d'orage que de façon exceptionnelle.

 

 

 

Comme tout courant électrique, le courant de décharge atmosphérique (engendré par un impact de foudre) suit les lois usuelles de l'électromagnétisme. Toutefois ses caractéristiques lui donnent une violence irrésistible lorsqu'il se fraie un passage dans des milieux plus ou moins conducteurs.

 

 

 

Les effets physiologiques vont du simple éblouissement au foudroiement immédiat en passant par des chocs nerveux, des cécités (atteintes de la rétine, cataracte), des surdités (perforation du tympan), des paralysies, des pertes de connaissance temporaires (parfois accompagnées de brefs arrêts respiratoires), des comas momentanés ou prolongés, etc. La traversée du corps des pieds (traces kéraunographiques) à la tête (le corps humain se comporte comme un gel du point de vue électrique, avec une résistance interne de l'ordre de la centaine d'ohms) provoque des lésions graves souvent mortelles.

 

 

 

Pour aller plus loin, découvrez aux Éditions EDP Sciences le livre de l'auteur : Doit-on craindre la foudre ?

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi