Sciences

STS-121 : Discovery fonce vers la Station Spatiale Internationale

ActualitéClassé sous :Univers , STS-121 , Discovery

-

En ce jour de fête nationale américaine, la NASA avait choisi de maintenir le lancement de la navette Discovery, et ce en dépit de la découverte d'une fissure sur la mousse isolante du réservoir externe.

Mission STS-121 : décollage réussi de Discovery depuis le Kennedy Space Center

Hier, le décollage de Discovery était encore incertain. En effet, une fissure de 12,7 centimètres de long sur 20,3 de profondeur venait d'être détectée sur la partie isolante du réservoir externe. Après avoir analysé le problème, la NASA avait estimé qu'il n'y avait pas de danger réel, et avait confirmé l'ouverture de la fenêtre de tir à 18h38 TU.

Finalement, Discovery s'est élancée à 20h38 heure de Paris, et file en direction de la Station Spatiale Internationale, qu'elle part ravitailler. Une fois sur place, l'équipage verra deux de ses membres faire des sorties dans l'espace (Piers Seller et Mike Fossum), et un troisième prendre ses quartiers à bord de l'ISS pour une durée de six mois (Thomas Reiter). Leur mission devrait durer 11 jours et vise avant tout à expérimenter les techniques d'inspection et de réparation de la protection thermique des navettes, identifiées comme un des points faibles de l'orbiter avec ce sempiternel problème de mousse isolante du gros réservoir externe. Elle emportera dans sa soute le module pressurisé Leonardo, à l'intérieur duquel se trouve notamment le système de régénération d'oxygène (OGS), la plate-forme ICC et la plate-forme légère polyvalente LMC. D'autres charges utiles sont installées dans la soute de la navette. Citons, le laboratoire réfrigéré MELFI, l'incubateur EMS de l'Agence spatiale européenne ou encore la plate-forme de stockage ESP.

19 vols de navettes avant 2010

Avec une vingtaine de vols de navettes prévus d'ici son retrait définitif en 2010, la NASA doit faire voler Discovery pour recueillir des données pertinentes de façon à savoir si les améliorations apportées au réservoir externe depuis la mission STS-114 de juillet 2005 sont ou non efficaces pour empêcher la perte de gros morceaux d'isolant.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi