Sciences

Mobilisation de multiples instruments d'observation le 11 septembre

ActualitéClassé sous :Univers

-

Les scientifiques de la NASA, en collaboration avec d'autres agences fédérales, viennent de révéler avoir utilisé certains instruments d'observations aériens ou spatiaux pour analyser les effets des attentats du 11 septembre 2001.

Installés à bord d'un satellite géostationnaire, les spectromètres ayant permis de cartographier la surface de Jupiter ont été braqués sur la ville de New York afin de suivre les nuages de poussières suite à l'effondrement des tours.

Au Langley Research Center de la Nasa à Hampton (Virginie), le satellite météo GOES-8 a fourni les images d'un ciel moins pollué que les avions ont déserté durant trois jours.
Pendant une semaine, un avion Twin Otter a survolé New York pour observer les décombres du World Trade Center à l'aide de son système de spectrométrie infrarouge Aviris, en vue de l'analyse de la composition des matériaux présents.

Précédemment, Aviris avait été utilisé pour surveiller des sites de déchets toxiques. Les images obtenues, combinées aux analyses des matériaux présents au sol, ont permis de vérifier qu'il n'existait pas de risque important dû à la présence d'amiante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi