Sciences

Comment détecter des extraterrestes avec les télescopes pour rayons gamma

ActualitéClassé sous :Univers , extraterrestre , télescope

La recherche d'une possible vie extraterrestre est l'un des sujets les plus fascinants qui soient, mais les problèmes posés par la détection d'une civilisation ET sont redoutables. Les recherches basées sur les ondes radios n'ont rien donné jusqu'à présent. Une nouvelle idée pourrait bien changer la donne. Une civilisation avancée doit utiliser de puissants lasers dans l'espace, pour la propulsion spatiale ou des expériences d'astrométrie par exemple. Les flashs lasers produits par ces activités dans la Galaxie devraient être détectables avec les télescopes terrestres utilisés pour l'astronomie gamma !

La voile propulsée par laser de Robert Forward.
Les quatres télescopes gamma de VERITAS.

Si l'on s'en tient à des modes de propulsion interstellaire « classique », sans trou de ver ni Warp drive, une civilisation comparable à la nôtre d'ici un siècle pourrait envoyer des sondes vers ses étoiles voisines en quelques dizaines d'année seulement. Et cela, grâce à des voiles propulsées par la pression de radiation de puissants rayons lasers, en orbite autour du Soleil, alimentés par de gigantesques panneaux solaires.

Robert Forward, au milieu des années 80, a calculé qu'une masse de 1000 tonnes pouvait rejoindre en 10 ans l'étoile Proxima du Centaure en utilisant un tel système. Il faudrait quand même disposer du laser d'une puissance de 10 millions de Gigawatts et d'une voile solaire de plusieurs centaines de km de diamètre.

Maintenant, il faut savoir que les télescopes à rayons gamma sont construits pour détecter des photons très énergétiques, mais rares, en provenance des objets astrophysiques les plus violents de l'Univers, les trous noirs et les supernovae. Des flashs lasers à des distances de quelques milliers d'années lumières sont théoriquement détectables avec eux.

Or, de tels flashs sont bel et bien détectés ! Près de 20 à 30 chaque seconde !

En partant de ces idées et de cette constatation, Joachim Rose, un astrophysicien de l'Université de Leeds, a donc entrepris avec ses collègues une analyse plus approfondie de ces flashs ordinairement laissés de côté par les programmes informatiques, bien que détectés, en astronomie gamma.

Ainsi, le télescope de 10 m de l'observatoire Whipple en Arizona, a fourni plus de 1 400 heures d'archives contenant des données sur 129 étoiles de type solaire dans notre Galaxie. C'est bien sûr l'endroit naturel où chercher une civilisation ET.

Bingo ! Une des étoiles est justement accompagnée d'un flash laser toutes les 6 heures !

Le problème est qu'on connaît de tels flashs associés à des étoiles de type non solaire, et donc peu crédible en tant qu'étoiles entourées d'une civilisation extraterrestre. Il faudrait disposer d'une caractéristique sans ambiguité d'une source technologique et pas naturelle.

Joachim Rose pense l'avoir trouvé et il devrait mettre en pratique son idée avec un nouveau réseau de télescopes gamma appelé VERITAS. Un faisceau laser ET devrait fournir une image bien délimitée, une forme ronde et pas quelque chose de beaucoup plus chaotique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi