Sciences

Columbia : des centaines de vers retrouvés vivants dans les décombres de la navette

ActualitéClassé sous :Univers

Les débris de la navette Columbia ont révélé une surprise. De taille, si l'on peut dire. En effet, des centaines de vers ayant servi de sujets d'expérience ont été retrouvés, parfaitement vivants.

C. elegans (1 adulte, 2 juvéniles). Crédit Dept. of Crop and Soil Sciences, Cornell Univ., Ithaca.

Ces vers, des Caenorhabditis elegans, ne mesurent qu'un millimètre environ de longueur. Mais leur intérêt est énorme pour les généticiens du monde entier, puisqu'il s'agit du premier organisme multicellulaire dont la totalité du génome (97 millions de bases) a pu être déchiffrée, et ce dès décembre 1998.

Les échantillons se trouvaient dans un étui de quatre kilos se trouvant dans le pont intermédiaire de la navette, qui avait été retrouvé parmi les débris il y a plus d'un mois. Mais ce conteneur n'a été ouvert par les techniciens qu'au début de cette semaine.

Alors que le cycle de reproduction de ces organismes est de 7 à 10 jours, ceux qui ont été retrouvés datent de la quatrième ou cinquième génération, ce qui démontre que non seulement leurs géniteurs ont survécu à la chute des débris de la navette dans l'atmosphère, mais qu'ils ont continué à se reproduire dans leur enceinte confinée au sol.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi