À moins d’un an de son arrivée dans le système Pluton-Charon, la sonde spatiale New Horizons, encore distante de 400 millions de kilomètres de sa destination, nous offre le spectacle de la danse de ces deux astres des confins du Système solaire.
Cela vous intéressera aussi

Lancée en 2006, la sonde spatiale New Horizons (NH est chargée d'explorer la lointaine PlutonPluton et des objets de la ceinture de Kuiperceinture de Kuiper) poursuit actuellement sa traversée du Système solaireSystème solaire, en direction de Pluton, au-delà des orbitesorbites des planètes géantes et gazeusesgéantes et gazeuses. À son arrivée attendue le 14 juillet 2015, elle sera la première dans l'histoire de la conquête spatiale à visiter cet astre lointain de quelque 2.390 km de diamètre découvert en 1930 par Clyde Tombaugh.

Longtemps considérée comme la neuvième planète, elle fut rétrogradée, rappelons-le, en 2006 par l'Union Astronomique internationaleUnion Astronomique internationale (UAI) qui a voté sa classification dans la nouvelle catégorie des planètes nainesplanètes naines (à l'instar de SednaSedna, ÉrisÉris, CérèsCérès, etc.). Distant en moyenne de 6 milliards de kilomètres du SoleilSoleil (soit 40 unités astronomiquesunités astronomiques) autour duquel il gravite en 248 années, l'astre n'est pas seul. Depuis 1978, on lui connaît en effet un compagnon plus petit et 10 à 12 fois moins massif, nommé CharonCharon. Enfin, en 2005, 2011 et 2012, la famille s'est encore élargie avec la découverte de quatre nouveaux satellites naturels dans cet environnement glacial, respectivement Nix, Hydra, Kerberos et Styx.

Agrandissement de l’animation du système Pluton-Charon créée à partir des images capturées par la mission New Horizons, entre le 19 et le 24 juillet 2014, à plus de 420 millions de kilomètres de ces deux corps minuscules des confins du Système solaire. © Nasa, Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, Southwest Research Institute

Système Pluton-Charon en vue

Entre le 19 et le 24 juillet 2014, soit un peu moins d'un an avant son arrivée, la sonde spatiale américaine a ouvert l'œilœil sur sa destination dans le cadre de sa première campagne de navigation optique. Douze portraits ont ainsi été réalisés à travers sa caméra Lorri (Long Range Reconnaissance Imager), à une distance comprise entre 429 et 422 millions de kilomètres (déjà plus de 4,5 milliards de kilomètres de parcourus). Mis bout à bout, ils donnent à voir la danse gracieuse du couple Pluton-Charon, séparé tous deux de seulement 18.000 km. « Nous sommes vraiment très heureux de voir notre cible et son plus grand satellite en mouvementmouvement à moins d'un an de sa rencontre historique » a commenté Alan Stern, chercheur principal de la mission.

À présent, New HorizonsNew Horizons parachève les vérifications et étalonnages de ses instruments pour son arrivée autour de Pluton. Quatre jours après avoir dépassé l'orbite de Neptune, prévue le 25 août prochain, le vaisseau s'endormira une dernière fois, jusqu'au 6 décembre. Enfin, les choses sérieuses commenceront dès le 4 janvier 2015, à plus de 5 milliards de kilomètres de chez nous, par les préparatifs de son approche et du survolsurvol. Cette première phase de la mission New Horizons devrait durer deux ans au minimum. Son périple aux confins du Système solaire, au sein du vaste domaine de la ceinture de Kuiper et au-delà, se prolongera ensuite en direction d'une nouvelle cible, actuellement en cours de sélection via une campagne de recherche menée avec le télescope spatial Hubbletélescope spatial Hubble. NH est d'ores et déjà la cinquième sonde spatiale à s'aventurer aussi loin de notre étoileétoile.