Saturne photographiée par la sonde Cassini, le 28 octobre 2016. © Nasa
Sciences

Saturne bascule à cause de ses lunes

ActualitéClassé sous :saturne , titan , danse des satellites de Saturne

Observatoire de Paris

[EN VIDÉO] Renversant : Saturne comme vous ne l'avez jamais vue !  Envolez-vous vers Saturne ! Dans cette merveilleuse vidéo créée à partir de plus de 30.000 images réelles capturées par la sonde Cassini lors de son arrivée autour de la géante gazeuse, en 2004, nous avons littéralement l’impression d’être à bord d’un vaisseau spatial. La planète cernée de milliers d’anneaux et de petites lunes est magnifique. 

L'inclinaison de l'axe de rotation de Saturne est étonnamment récente à l'échelle de l'histoire du Système solaire, démontre cette étude. Et cela ne fait que commencer. La planète géante aux anneaux va se pencher de plus en plus. Voici pourquoi.

Un peu à la manière de David contre le géant Goliath, les satellites de Saturne seraient responsables de la bascule de la planète géante. En effet, de récents travaux menés par des scientifiques du CNRS, de Sorbonne Université et de l'Université de Pise montrent que l'inclinaison actuelle de l'axe de rotation de Saturne est le résultat de la migration de ses satellites, et plus particulièrement du plus grand d'entre eux, Titan (par ailleurs, le deuxième plus grand satellite du Système solaire).

De récentes observations ont permis d'attester que Titan et les autres satellites s'éloignent petit à petit de Saturne beaucoup plus rapidement que ce que les astronomes estimaient jusqu'alors. En intégrant cette vitesse de migration revue à la hausse dans leurs calculs, les chercheurs ont conclu que ce phénomène agit sur l'inclinaison de l'axe de Saturne : à mesure que ses satellites s'éloignent, la planète s'incline de plus en plus.

Animation schématique montrant la migration de Titan et l’entrée de Saturne en résonance. Le repère est tournant, de sorte que l’axe s’immobilise lors de l’entrée en résonance. © Melaine Saillenfest, IMCCE

Remise en question du scénario établi

L'événement déterminant dans la bascule de Saturne aurait eu lieu relativement récemment. Durant plus de trois milliards d'années après sa formation, Saturne a conservé un axe de rotation faiblement incliné. Ce n'est qu'il y a environ un milliard d'années que la lente action de ses satellites aurait provoqué un phénomène de résonance qui perdure aujourd'hui : en interagissant avec la course de Neptune, l'axe de Saturne a débuté sa longue bascule jusqu'à l'inclinaison de 27° observée aujourd'hui.

Ces résultats remettent en question le scénario établi jusqu'alors. Les astronomes s'accordaient déjà sur l'existence de cette résonance, mais ils pensaient qu'elle s'était produite très tôt, il y a plus de quatre milliards d'années, en raison d'une modification dans l'orbite de Neptune. Depuis lors, on pensait l'axe de Saturne stabilisé. En réalité, l'axe de Saturne bascule toujours, et nous n'observons aujourd'hui qu'une étape transitoire de cette évolution. Dans les prochains milliards d'années, l'inclinaison de l'axe de Saturne pourrait plus que doubler.

Saturne photographiée par Cassini. Au premier plan, son plus grand satellite, Titan. © Nasa, JPL-Caltech

L'équipe de recherche était déjà arrivée à des conclusions similaires au sujet de la planète Jupiter. Celle-ci devrait connaître un basculement analogue en raison de la migration de ses quatre satellites principaux et d'une résonance avec l'orbite d'Uranus : dans les cinq prochains milliards d'années, l'inclinaison de l'axe de Jupiter pourrait alors passer de 3° à plus de 30°.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !