Sciences

En dessous de 4778°C, point de fusion

ActualitéClassé sous :physique , noyau , fer

Deux scientifiques du Lawrence Livermore National Laboratory (Californie) ont découvert que le fer, dans les conditions extrêmes du noyau terrestre, atteint son point de fusion à une pression de 225 GPa et d'environ 4778°C.

Déterminer le point de fusion du fer est essentiel pour connaître les températures régnant aux frontières du noyau de la Terre et la structure de son coeur solide.

Jusqu'à présent, les propriétés du métal à haute pression ont été étudiées par différentes techniques expérimentales et par calculs théoriques, mais avec des résultats assez disparates.

Jeffrey Nguyen et Neil Holmes quant à eux ont soumis un échantillon de fer à des jets de gaz libérés par un appareil capable de générer des pressions allant jusqu'à 400 GPa (par comparaison, la pression du centre de la Terre est de 361 GPa).

Ils ont ainsi mis en évidence que la pression requise pour que le fer fusionne est située entre celle de la frontière noyau/manteau et celle de la frontière noyau externe/coeur solide.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi