Sur la longue route qui le conduit vers Endeavour, but ultime de son périple martien, le robot Opportunity vient d'effectuer une pause au bord du cratère Santa Maria.
Cela vous intéressera aussi
  • Retrouvez toutes les images de Mars

La saga des robots sur Mars continue. Bien qu'il reste peu d'espoirs de reprendre contact avec Spirit, enlisé dans les sablessables des collines ColumbiaColumbia et muet depuis plus d'un an, Opportunity a passé sans problème son septième Noël sur Mars et continue de se diriger vers le cratère EndeavourEndeavour, une excavation de 22 kilomètres de diamètre qui révèlera peut-être d'anciennes couches géologiques mises à nu par l'impact. Le robotrobot a fait une halte du côté de Santa Maria, un cratère de 90 mètres de diamètre, le plus grand rencontré depuis que le petit roverrover américain a quitté Victoria en septembre 2008. C'est là qu'il avait mené douze mois d'investigations, son spectromètrespectromètre révélant que le sol de cette formation avait été gorgé d'eau par le passé.

Depuis plus de deux ans Opportunity avale donc lentement les kilomètres qui le séparent d'Endeavour, le cratère géant. Fatigué par ses années martiennes mais désormais épaulé par l'orbiteur MROMRO qui lui indique le chemin le plus fiable, OpportunityOpportunity a pris le temps de découvrir quelques météorites ferreuses et de filmer le coucher du soleil sur la Planète rouge.

Le bras robotisé d'Opportunity a analysé Ruiz Garcia, un caillou au bord du cratère Santa Maria. © Nasa/JPL/Cornell

Le bras robotisé d'Opportunity a analysé Ruiz Garcia, un caillou au bord du cratère Santa Maria. © Nasa/JPL/Cornell  

Une pause bienvenue

Cet hiverhiver le rover a stoppé sa progression. Une halte indispensable en raison d'une configuration astronomique particulière, la conjonctionconjonction de Mars. Le passage du SoleilSoleil entre la Planète rouge et la TerreTerre a en effet provoqué des perturbations et des pannes de communication avec une interruption totale du 28 janvier au 12 février. Pas question donc de faire prendre à Opportunity des risques inutiles. Le rover s'est donc immobilisé le 15 décembre 2010 à l'extrémité ouest du cratère Santa Maria. Mais cette halte n'a pas été oisive. Les différents instruments scientifiques du robot ont été mis à contribution pour étudier le cratère et tout particulièrement des dépôts de sulfates hydratés déjà révélés par le spectromètre à cartographie minérale CRISM de l'orbiteur MRO.

Progressant par petites avancées, le rover a également utilisé son bras robotisé dont l'extrémité est équipée d'un spectromètre à particules Alpha et rayons Xrayons X (APXS). Les chercheurs ont jeté leur dévolu sur un caillou qu'ils ont surnommé « Ruiz Garcia » et l'ont bombardé de particules pour analyser sa composition. Puis Opportunity a repris sa route en direction d'Endeavour, à 6 kilomètres de là, une distance qu'il mettra plusieurs mois à parcourir, faisant sans doute en chemin de nouvelles découvertes.