Sciences

Spirit sur Mars : dernier espoir ?

ActualitéClassé sous :Astronautique , robot , sable

Spirit, le robot immobilisé dans les sables de la Planète rouge ne répond plus aux ingénieurs de la Nasa depuis un an. Aura-t-il survécu au terrible hiver martien ?

Cette image est un montage qui montre la position dans laquelle doit se trouver le rover Spirit sur Mars depuis janvier 2010. © Nasa/Stu Atkinson
  • Retrouvez toutes les images de Mars

Arrivé sur Mars en janvier 2004, le robot américain Spirit a précédé de trois semaines sont jumeau Opportunity dans le cadre de l'ambitieux programme Mer (Mars Exploration Rovers). Mais les deux engins n'ont pas suivi la même voie. Opportunity a déjà dépassé les 20 kilomètres de chemin parcouru dans Meridiani Planum, s'offrant au passage un record de longévité (détenu depuis 1982 par la sonde Viking 2), et il poursuit sa route en direction du cratère Endeavour. C'est là qu'il trouvera peut-être des couches géologiques très anciennes mises à nu par la violence de l'impact à l'origine de cette excavation de 22 kilomètres de diamètre.

Pour Spirit, les choses ont été un peu plus compliquées. Arrivé dans le cratère Gusev, il s'est enlisé à plusieurs reprises au cours des 8 kilomètres effectués en six ans. C'est à partir de janvier 2010 qu'il a été considéré comme définitivement incapable de continuer sa progression, après des mois d'enlisement au pied des collines Columbia. Il faut dire que Spirit était handicapé par le blocage de certaines de ses roues. Pour autant les ingénieurs de la Nasa espéraient continuer à l'utiliser comme base scientifique fixe, notamment pour observer le ciel en vue de mesurer avec précision les mouvements de rotation de Mars.

Dernières tentatives

Malheureusement il n'a pas été possible de réorienter les panneaux solaires dans la bonne direction. Privé d'énergie, Spirit s'est mis en hibernation et a cessé de communiquer avec la Terre depuis le 22 mars 2010. L'hiver martien est arrivé ensuite (Spirit est installé dans l'hémisphère sud) et il y a fort à craindre que le froid ait endommagé certains circuits électroniques. À la Nasa personne n'a jamais perdu espoir de reprendre contact avec Spirit. Les différentes antennes du réseau DSN (Deep Space Network) situées en Californie, en Espagne et en Australie ont servi à de multiples reprises pour envoyer des ordres au rover dans l'espoir de le réveiller. Les scientifiques pensent qu'il leur reste quelques infimes chances de reprendre contact avec Spirit au cours de ce mois où l'ensoleillement est optimal sur le site du rover.

S'ils échouent, les ingénieurs de la Nasa diront définitivement adieu à Spirit qui leur a fourni six années d'observations scientifiques majeures alors qu'il était initialement conçu pour une mission de 90 jours.     

Cela vous intéressera aussi