Sciences

Une nouvelle barre au centre de la Voie Lactée

ActualitéClassé sous :Astronomie

-

La Voie Lactée est une galaxie de type spirale. Comme les deux tiers d'entre elles, elle contient en son centre une barre d'étoiles. À partir de l'analyse de données récentes issues du projet américain 2MASS qui vise à cartographier tout le ciel en proche infrarouge, Christophe Alard, astronome à l'Observatoire de Paris, avance l'existence d'une deuxième barre au sein de la première.

Notre Galaxie, la Voie Lactée, ne peut pas être observée dans son ensemble dans les longueurs d'ondes visibles : la poussière dissimule les parties lointaines. Une "photo" optique ne révèle ainsi que les régions d'avant-plan. C'est la lumière infrarouge, dotée d'une faible sensibilité à l'extinction interstellaire, qui a permis de révéler la structure de la Galaxie avec une qualité étonnante. Dans les années 90, le satellite COBE de la NASA a cartographié notre Galaxie en infrarouge et confirmé l'existence de la première barre qui avait été suggérée 20 ans auparavant par des mesures de vitesse Doppler.

Cependant la résolution spatiale de COBE reste faible et peut être améliorée grâce aux nouvelles données fournies par le relevé infrarouge du ciel, 2MASS. Cette amélioration joue en faveur d'une meilleure compréhension de régions comme le Bulbe galactique, au centre de Notre Galaxie, où l'extinction interstellaire forte et très variable rend l'établissement d'une carte particulièrement difficile.

Christophe Alard, astronome à l'Observatoire de Paris, a mis au point une technique originale de traitement des données 2MASS, consistant à combiner deux bandes photométriques de façon à annuler l'effet de l'extinction interstellaire. Après l'application de plusieurs lissages adaptatifs et l'utilisation de propriétés de symétrie, il a obtenu une carte dont les contours mettent en évidence une nouvelle composante : une petite barre près du centre de la barre principale de la notre Galaxie.

La barre secondaire présente une forte asymétrie en longitude. Il est intéressant de remarquer que cette asymétrie est orientée dans un sens opposé à l'asymétrie observée pour la barre dominante. Cette différence d'orientation ne peut être due à un effet résiduel de l'extinction, car l'extinction est plus élevée à l'endroit où un excès de comptage est observé. Ceci signifie donc clairement qu'il s'agit bien d'une nouvelle composante. De plus le fait que cette composante est aplatie et asymétrique indique qu'elle a très probablement une forme de barre.

La présence d'une barre secondaire à l'intérieur de la barre primaire est un phénomène assez commun pour des Galaxies spirales barrées du même type que la Voie Lactée. Ici, l'enjeu de sa découverte doit conduire à une meilleure appréhension de la dynamique de la matière au centre de notre Galaxie : cette deuxième barre, si elle existe, à quoi sert-elle ? Est-ce qu'elle alimente en gaz le trou noir central ? Des questions auxquelles devra répondre le satellite GAIA, lancé prochainement.

Cela vous intéressera aussi