Sciences

Lemaître a bien laissé sa découverte de la constante de Hubble... à Hubble !

ActualitéClassé sous :Astronomie , Lemaître , Constante de Hubble

Devancé par Georges Lemaître de deux ans, Edwin Hubble aurait peut-être fait pression pour qu'on lui attribue à lui seul tout à la fois la découverte de l'expansion de l'univers et celle de sa fameuse constante, liant décalage spectral et distance. Dans un article de Nature, l'astrophysicien Mario Livio du Space Telescope Science Institute innocente totalement Hubble.

Cette illustration montre Edwin Hubble (1889-1953), à droite, et Georges Lemaître (1894-1966), à gauche. Le télescope sur la gauche est le télescope Hooker du mont Wilson en Californie. Le télescope spatial Hubble est sur la droite. © Nasa, Esa, A. Feild

Pendant longtemps Georges Lemaître a été le plus lucide sur les conséquences de la relativité générale d’Einstein dans le domaine de la cosmologie, devançant de plusieurs dizaines d'années les cosmologistes de la fin du XXe siècle. Que ce soit avec la naissance des galaxies, la cosmologie quantique et la théorie du Big Bang elle-même, Lemaître a vu loin avant tout le monde.

Récemment, on a même réalisé qu'il avait découvert l'expansion de l’univers et la fameuse loi du taux d'expansion de l'univers deux ans avant Hubble, donnant non seulement une interprétation théorique correcte de cette dernière mais aussi une estimation numérique basée sur les observations.

Curieusement, l'article publié en langue française par Lemaître se verra amputé du passage démontrant sa priorité lorsque sa traduction en anglais sera publiée dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society en 1931. Certains y ont vu une indication forte d'une censure exercée par Hubble, ne voulant probablement pas perdre des appuis financiers pour continuer ses recherches au mont Wilson.


Un panorama des découvertes du télescope Hubble que certains proposent de rebaptiser en télescope Lemaître. © Réalisation : Olivier Sanguy / Espace Magazine
Images Hubble : Esa / Nasa /STScI
Animations 3D Hubble : Esa / M. Kornmesser / L.-L. Christensen

Une lettre de Lemaître

La polémique vient de prendre fin grâce à l'astrophysicien Mario Livio qui travaille lui-même au Space Telescope Science Institute, s'occupant du télescope spatial Hubble. Plongeant dans les archives de Lemaître et dans celles de la Royal Astronomical Society, il a non seulement confirmé ce que l'on savait déjà, à savoir que c'est Lemaître qui a effectué la traduction en anglais de son article, mais également qu'il s'est censuré lui-même, expliquant à son éditeur qu'il ne pensait pas que ce serait une bonne chose de reproduire le passage montrant clairement qu'il avait déjà signé le livre d'or, deux années avant Hubble.

Lemaître n'a donc pas éprouvé le besoin de clamer sa priorité et a laissé l'honneur de sa découverte à Hubble, refusant d'entrer dans une polémique. Peut-être l'a-t-il fait en partie parce que les mesures qu'il a utilisées pour faire sa découverte avaient pour origine Hubble lui-même.

Cela vous intéressera aussi