Sciences

Les douzièmes Rencontres Astronomiques de Printemps approchent

ActualitéClassé sous :Astronomie , rencontres astronomiques , télescope

Dans quelques jours les passionnés d'astronomie se retrouveront une nouvelle fois dans le plus grand rassemblement d'observateurs d'Europe, les Rencontres Astronomiques de Printemps.

Aux Rencontres Astronomiques de Printemps, on trouve (presque) tous les instruments possibles et imaginables. Crédit J-B Feldmann

Ils sont déjà près de 500 à s'être donné rendez-vous du 13 au 16 mai à Craponne-sur-Arzon, petite commune de la Haute-Loire qui accueillera la douzième édition de ce qui est sans conteste la plus grande concentration européenne d'astronomes amateurs. La liste du matériel d'observation recensé à ce jour sur le site des RAP est déjà impressionnante : une trentaine de lunettes spécialement destinées aux observations solaires dans la bande H-alpha (pour permettre d'étudier les protubérances), trois cents télescopes dont une dizaine dépassant 50 centimètres de diamètre ainsi qu'une cinquantaine de paires de jumelles !

Cette forêt d'instruments prendra place sur les deux grands terrains que la commune met à disposition des rapeurs (ainsi les appelle-t-on là-bas) avec des emplacements pour voitures, tentes et camping-cars et l'infrastructure sanitaire en conséquence. Si la météo n'est pas toujours au rendez-vous de ce pont de l'Ascension, les participants restent fidèles à une formule qui a fait ses preuves. L'organisation sans faille est assurée par une équipe de bénévoles qui travaille toute l'année pour faire de ce rassemblement une réussite : emplacements délimités pour chacun, gestions individuelle des arrivées, mise à disposition de tentes pour les conférences, les expositions et le traitement informatique des images, liaison Internet, repas de qualité fournis par un traiteur..., rien n'est laissé au hasard.

Quand la météo est de la partie, tout le matériel se prépare la journée pour profiter au maximum des trois nuits qu'offrent les RAP sous un beau ciel noir à 900 mètres d'altitude. Seul danger pour les astronomes distraits, la profusion de rallonges... Crédit J-B Feldmann

L'observation... mais pas seulement

Si les RAP connaissent un tel succès, c'est aussi et surtout parce qu'elles permettent aux amateurs d'échanger sur leur passion. Découvrir le matériel de chacun, qu'il soit acheté ou construit, remarquer telle ou telle modification qui améliore le confort d'utilisation d'un instrument, copier légalement les plans d'une nouvelle monture plus précise construite par un bricoleur de génie..., telles sont quelques-unes des richesses de ces rencontres.

Autres temps forts, les conférences et les expositions. Cette année, les thèmes abordés seront la pollution lumineuse toujours d'actualité malgré quelques timides avancées, l'interprétation des données météo pour préparer ses observations ainsi que différentes techniques d'imagerie. Des passionnés présenteront leurs dessins astronomiques et des images réalisées au cours des dernières éclipses de Soleil.

Gageons qu'une fois encore ces RAP seront un temps fort de l'année pour les astronomes amateurs. Après 2009 Année Mondiale de l'Astronomie, 2010 leur offre deux grands rassemblements : les RAP, et dans quelques mois les Rencontres du Ciel et de l'Espace qui reviennent tous les deux ans.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi