Premier quartier de Lune. © Moïse Flückiger

Sciences

Astrophotographie : premier quartier de Lune

ActualitéClassé sous :Astronomie , astrophotographie , premier quartier de Lune

Nous poursuivons notre découverte des images réalisées par des astrophotographes amateurs avec aujourd'hui la vision d'une moitié de notre satellite naturel.

  • Retrouvez toutes les photos de Lune

C'est un sujet de prédilection pour tous les astronomes amateurs. La Lune, avec son éclat et sa taille apparente importante est le passage obligé de tous ceux qui débutent en astronomie. Il faut dire que déjà à l'œil nu elle nous montre ses phases, avec parfois la beauté d'une lumière cendrée, et ses différences de teintes : blanc pour les cratères, noir pour les fausses mers qui sont en fait de vastes plaines de lave refroidie. La Lune peut aussi se donner en spectacle et changer de couleur au cours d'une de ses éclipses comme ce fut le cas le 21 décembre dernier, ou s'interposer pour nous masquer le Soleil. En hiver la lumière de notre satellite naturel peut même provoquer de beaux halos en étant réfractée par des cristaux de glace dans les nuages.

On disait la Lune astre mort car les dernières coulées de magma ont cessé il y a 700 millions d'années, mais sa surface peut encore être modifiée par des impacts météoritiques. La découverte d'eau a relancé l'exploration de notre satellite qui pourrait reprendre aux alentours de 2025.

Profusion de cratères

Si vous pointez une paire de jumelles en direction de la Lune, vous remarquerez que de nombreux cratères parsèment la surface. Leur nombre devient de plus en plus important au fur et à mesure que vous grossissez la vision. Une petite lunette en révèle déjà des milliers de toutes tailles, les plus conséquents dépassant 200 kilomètres de diamètre. C'est l'absence d'atmosphère et d'érosion qui est à l'origine de cette intense cratérisation. Mais la surface lunaire révèle aussi des structures géologiques liées à l'activité volcanique qu'a connues notre satellite. Chaînes de montagnes, failles et plissements témoignent de mouvements tectoniques lors des impacts majeurs et au moment du remplissage des grands bassins par de la lave très fluide. Vous retrouverez toutes ces formations géologiques sur l'image ci-dessous réalisée le mois dernier par Moïse Flückiger avec un télescope de 15 centimètres de diamètre. Les cratères les plus brillants sont les plus jeunes, parfois auréolés de projection de matériau en étoile.

À propos de Moïse Flückiger

Cet astronome amateur suisse fréquente notre forum d'astronomie sous le pseudo de BE astr. Il utilise son télescope de 150 millimètres de diamètre principalement pour faire de l'imagerie planétaire avec une caméra PL1M.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi