Sciences

Astrophotographie : un filé d'étoiles et de Lune

ActualitéClassé sous :Astronomie , Astrophotographe , amateur

Nous vous proposons aujourd'hui une nouvelle image d'astrophotographe amateur. En effectuant une pose photographique longue sans compenser la rotation terrestre, on obtient un filé des astres photographiés.

Filé de Lune et d'étoiles. © Julien Chauveau

La Terre tourne : si ce constat est une évidence aujourd'hui, il a mis des siècles à s'imposer et a coûté tracasseries et procès à de courageux savants. On se souvient que cette idée valut une retentissante condamnation à Galilée en 1633 et qu'il aura fallu attendre 1992 la repentance de l'Église. Ce mouvement de toupie de notre planète se traduit par le défilement des astres dans le ciel d'est en ouest. Le soleil, la lune et les étoiles nous ont habitués à leur lever, leur passage au méridien puis leur coucher, le tout sur une période moyenne de 12 heures.

Le déplacement solaire apparent est difficile à photographier en raison de l'éclat très puissant de l'astre du jour qui éblouit le capteur mais la course des astres nocturnes est plus facile à saisir. Certains astrophotographes se tournent en direction de l'étoile polaire et réalisent des rotations d'étoiles qui sont de véritables tourbillons de lumière.

Recette pour tous

Pour réaliser un filé d'étoiles, il est nécessaire de disposer d'un appareil photographique permettant des poses de plusieurs minutes et d'un pied photo. La mise au point réglée manuellement sur l'infini, vous n'avez plus alors qu'à pointer un coin de ciel et à faire votre image. Plus vous poserez longtemps et plus les astres laisseront de longues traces. Vos premiers clichés, pris de préférence sous un ciel épargné par la pollution lumineuse, vous montreront les différences d'éclat et de couleur des étoiles : rouge pour les moins chaudes (3.000 kelvins), bleu pour les brûlantes (plus de 20.000 kelvins). Pour aller un peu plus loin dans vos investigations photographiques, cadrez les étoiles au-dessus d'un paysage terrestre original, comme pour l'image ci-dessous, où Julien Chauveau a inclus quelques arbres dont un palmier. Vous remarquerez une trace particulièrement large sur son cliché : il s'agit de la lune, présente ce soir-là avec un très fin croissant. C'est une condition impérative pour ne pas noyer le ciel dans la clarté lunaire.

À propos de Julien Chauveau

Ce jeune astronome amateur de 18 ans fréquente notre forum d'astronomie sous le pseudo de julchauveau. Son album révèle son intérêt pour l'imagerie astronomique, mais il pratique également l'observation visuelle et le dessin avec son télescope de 20 centimètres de diamètre. Installé à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques, il lui arrive d'aller observer sous des cieux plus noirs en montagne ou dans le Lot-et-Garonne.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.      

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi