Sciences

Astronomie : décès de Brian Marsden

ActualitéClassé sous :Astronomie , Système solaire , Brian Marsden

Les petits corps du Système solaire sont orphelins. Brian Marsden, directeur émérite du Minor Planet Center, est décédé le 18 novembre.

Brian Marsden. © Harold Dorwin
  • Découvrez notre galerie d'images de comètes

Le monde de l'astronomie est de nouveau en deuil : cinq jours après le décès d'Allan Sandage, le fils spirituel d'Edwin Hubble, c'est au tour de Brian Marsden de tirer sa révérence. Né à Cambridge en Angleterre en 1937, Brian Marsden était un spécialiste de mécanique céleste et d'astrométrie, mondialement reconnu. Il n'avait pas son pareil pour retrouver des astéroïdes et des comètes qu'on croyait perdus.

Son plus grand succès fut de prédire le retour de la comète périodique Swift-Tuttle en 1992, comète à l'origine du célèbre essaim d'étoiles filantes des Perséides au mois d'août. De nombreuses autres comètes ont bénéficié de ses calculs, comme Ikeya-Zhang en 2002. Un travail prédictif particulièrement délicat en raison des forces non gravitationnelles (comme les jets de gaz) qui influent sur la trajectoire des comètes.

La comète Swift-Tuttle photographiée après sa redécouverte en 1992 grâce aux calculs de Brian Marsden. © Spacewatch Telescope

Au service des petits corps célestes

Brian Marsden avait pris en 1978 la direction du Minor Planet Center (MPC), l'organisme officiel de l'UAI en charge de la collecte des données d'observation concernant les astéroïdes et les comètes. Le MPC s'occupe du calcul des orbites de ces petits corps et les publie ensuite dans des circulaires à destination de la communauté astronomique. Brian Marsden en démissionna en 2006, le même jour que l'annonce du déclassement de Pluton, mais en resta le directeur émérite jusqu'à son décès.

Sur son blog, l'astronome Mike Brown, le découvreur d'Éris en 2003, lui rend ainsi hommage : « Ce qui m'attriste le plus, c'est que je n'aurai plus jamais la chance d'envoyer un courriel au MPC avec les coordonnées d'une nouvelle découverte possible, et d'avoir en retour un coup de fil de Brian dans lequel j'entendrai sa voix surexcitée me féliciter. Les astronomes doutent parfois des découvertes annoncées par leurs collègues. Brian ne l'a jamais fait. Pour lui le Système solaire était un endroit passionnant où chacun pouvait faire des trouvailles ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi