Sciences

L'UE présente les premières esquisses de sa politique spatiale

ActualitéClassé sous :Astronautique , politique spatiale européenne , UE

La Commission Européenne a jeté les bases de sa future politique de l'espace. Cette politique commune de l'espace devrait être conçue et adoptée avant la fin 2005. Mais déjà, l'Union Européenne a identifié ses priorités dans ce domaine, le rôle qu'elle entend jouer et de quelle façon sera mise en œuvre cette politique spatiale.

Dans le préambule à cette politique, la Commission Européenne a réaffirmé vouloir un accès garanti et compétitif à l'espace au moyen d'une famille de lanceurs. Elle a également signifié sa volonté de développer son partenariat spatial avec la Russie, maintenir et développer sa coopération avec les États-Unis dans le domaine de la science et des applications enfin, nouer ou étendre la coopération avec les nouvelles puissances spatiales en pleine expansion et renforcer le rôle de l'Europe dans les organisations et initiatives spatiales internationales.

Les priorités pour l'UE

Galileo, un programme d'application axé sur l'utilisateur, à fournir et à exploiter ;

GMES, qui se trouve à un stade précoce, nécessitant l'intégration des capacités de surveillance basées dans l'espace et à terre dans des services d'application opérationnels axés sur l'utilisateur. Il est devenu le deuxième porte-drapeau européen, capable de mobiliser les acteurs et ressources européens pour le soutien des politiques d'environnement et de sécurité. Il sera étroitement coordonné avec l'initiative du groupe d'observation de la Terre (GEO), conçu pour fournir des observations de la Terre plus globales et intensives au niveau international, pour aider la recherche sur l'environnement et le développement durable ;

- Une recherche à long terme dans le domaine des technologies des communications par satellite, dans le contexte de l'initiative " i2010 " (Société de l'information européenne en 2010) demeure importante, en tant qu'élément des approches intégrées de l'information et des communications électroniques.

Le rôle de l'Agence spatiale européenne

Les activités spatiales de l'UE seront mises en oeuvre par l'intermédiaire des structures européennes existantes, et notamment par l'Agence spatiale européenne (ESA), les agences spatiales nationales, l'industrie, etc.

L'ESA se concentrera sur l'exploration de l'espace et les outils de base dont l'exploitation et l'exploration de l'espace dépendent : l'accès à l'espace, les connaissances scientifiques et les technologies de l'espace. Ses priorités consisteront par conséquent à assurer un accès garanti et compétitif à l'espace, à poursuivre l'exploration scientifique de l'espace, renforcer les programmes dits de sciences de la Terre (observation, étude et surveillance de la Terre depuis l'espace) et de science de la vie et recherche en microgravité. Le tout en exploitant son savoir-faire dans l'exploration robotique et humaine du système planétaire ; et en développant des technologies visant à soutenir une industrie spatiale compétitive équipée pour satisfaire les besoins du futur système spatial européen.

La mise en place de la politique spatiale européenne devra s'accompagner de l'élaboration :

- d'une politique industrielle spécifique au secteur, permettant à l'Europe de s'assurer des sources et compétences industrielles et technologiques critiques requises et, simultanément, de disposer d'une industrie spatiale globalement compétitive ;

- d'une politique de coopération internationale qui, à la fois, remplisse les objectifs géopolitiques plus larges des politiques européennes des relations extérieures, y compris la politique de voisinage, et assure une gestion quotidienne efficace des systèmes spatiaux ;

- d'instruments permettant d'investir dans des programmes et de garantir leur gestion efficace.

Cela vous intéressera aussi