Sciences

La première mission de longue durée de l'Europe à bord de l'ISS cet été

ActualitéClassé sous :Astronautique , ISS , station spatiale internationale

En juillet prochain, Thomas Reiter, astronaute allemand de l'Agence spatiale européenne (ESA), sera le premier Européen à séjourner et travailler à bord de la Station spatiale internationale (ISS) dans le cadre d'une mission de longue durée.

La station spatiale internationale, après la mission STS-113 (décembre 2002). (crédit : NASA)

Daniel Sacotte, qui est à la tête de la Direction Vols habités, Microgravité et Exploration de l'ESA, a récemment signé avec Anatoli Perminov, Chef de l'Agence spatiale fédérale russe (Roskosmos), un accord portant sur cette mission. M. Sacotte a précisé que « l'accord couvre un vol qui était au départ prévu pour un cosmonaute russe et qui est désormais confié à un astronaute de l'ESA. En plus du programme d'expériences de l'ESA, Thomas Reiter exécutera toutes les tâches que le deuxième cosmonaute russe à bord de l'ISS devait réaliser ».

Cet accord fait partie d'un ensemble d'arrangements bilatéraux entre Roskosmos et la NASA d'une part, l'ESA et la NASA d'autre part.

Thomas Reiter, l'astronaute désigné pour cette mission, fait partie du Corps des astronautes européens qui est basé au Centre des astronautes européens (EAC) à Cologne (Allemagne). Le Français Léopold Eyharts, également membre de ce Corps, sera sa doublure pour cette mission.

Thomas Reiter rejoindra l'ISS à bord du vol STS-121 de la Navette spatiale, actuellement prévu en juillet prochain, et reviendra sur Terre en février 2006 avec le vol STS-116.

Cette mission de longue durée est la deuxième du genre que Thomas Reiter effectuera à bord d'une station spatiale, après son séjour de six mois sur la station russe Mir il y a dix ans dans le cadre de la mission Euromir 1995 de l'ESA.

« Avec le vol inaugural du Véhicule de transfert automatique (ATV) et le lancement du laboratoire européen Columbus, tous deux prévus en 2006, l'ESA va apporter une contribution majeure à l'ISS et à ses capacités scientifiques, raison pour laquelle nous assumons des responsabilités opérationnelles importantes dans ce programme. Je suis certain que cette mission permettra à l'Europe d'acquérir des résultats scientifiques et une expérience opérationnelle considérables, qui nous prépareront d'autant mieux à relever les défis passionnants qui nous attendent au cours des prochaines décennies », a déclaré Thomas Reiter.

Léopold Eyharts a pour sa part précisé : « en tant que doublure pour cette mission, je poursuis le même entraînement que Thomas Reiter, ce qui constituera une excellente préparation pour mes activités d'astronaute titulaire dans le cadre d'une future mission de l'ESA sur l'ISS en liaison avec Columbus ».

Pour la mission de juillet prochain, les deux astronautes ont déjà commencé leur entraînement dans les différentes installations de l'ISS qui se trouvent à Houston, Moscou et Cologne, en compagnie de leurs collègues astronautes russes et américains.

Cela vous intéressera aussi