Sciences

Compte à rebours pour la reprise des vols de la Navette

ActualitéClassé sous :Univers , navette spatiale , reprise des vols

Le pas de tir 39B du Centre spatial Kennedy en Floride verra bientôt la Navette s'élancer pour de nouvelles missions passionnantes dans l'espace. Le calendrier actuel de la NASA prévoit la reprise des vols entre le 15 mai et le 3 juin 2005 (la date précise sera fixée dès que la Revue d'aptitude au vol aura été achevée fin avril).

Compte à rebours pour la reprise des vols de la Navette

Le succès de cette mission doit garantir l'avenir de la Station spatiale internationale (ISS) car la Navette est le seul véhicule spatial capable de transporter les nouveaux modules américains, européens et japonais nécessaires à la poursuite de sa construction. L'ESA a besoin de la Navette pour acheminer vers l'ISS son laboratoire Columbus, qui permettra aux équipages internationaux de conduire toute une gamme d'expériences en sciences des matériaux, en médecine, en biologie et dans le domaine des technologies.

Grâce aux missions européennes Soyouz financées au niveau national, qui ont permis à des astronautes de l'ESA de se rendre à bord de l'ISS, l'Europe est devenue le plus gros utilisateur scientifique de la Station spatiale, tandis que l'ESA a développé des installations d'expériences polyvalentes très sophistiquées pour le laboratoire Columbus afin de donner plus d'ampleur au programme d'utilisation de l'ISS.

Depuis l'accident de la Navette Columbia le 1er février 2003, la NASA a travaillé sans relâche à l'amélioration de la sécurité de sa flotte de Navettes afin qu'elles soient prêtes à reprendre leurs missions dans l'espace. Ces améliorations comprennent :

  • un réservoir extérieur modifié afin de réduire le risque d'impact d'un morceau de mousse sur l'orbiteur au décollage ;
  • l'installation de nouveaux capteurssur le bord d'attaque des ailes pour détecter les impacts de débris à l'aide d'accéléromètres avec transmission de données en temps réel ;
  • des caméras plus perfectionnées et plus nombreuses sur la Navette et au sol afin de détecter les débris ;
  • une rallonge du bras télémanipulateur canadien qui permettra aux astronautes de vérifier si la Navette n'a pas été endommagée.

L'équipage de Discovery rejoindra l'ISS afin de tester et d'évaluer les nouvelles technologies et procédures de vérification et de réparation en orbite de la Navette. Ses sept membres sont le commandant Eileen Collins (c'est seulement la deuxième fois qu'une mission de la Navette est commandée par une femme), le pilote James Kelly et les spécialistes mission Soichi Noguchi (Japon), Steve Robinson, Andy Thomas, Wendy Lawrence et Charles Camarda.

Steve Robinson et Soichi Noguchi feront trois sorties dans l'espace. Le vol STS-114 sera également le troisième voyage vers l'ISS pour le module logistique polyvalent MPLM, réalisé par l'Europe et maintenant dénommé "Raffaello". Il s'agit d'une sorte de "camion spatial" chargé d'amener à la Station des produits consommables et du ravitaillement, notamment de la nourriture, de l'eau, de l'air et, ce qui intéressera particulièrement les médias, des batteries et un jeu d'équipements photo et TV avec de nouveaux objectifs pour les caméras et des bandes vidéo.

Après douze jours passés dans l'espace, Discovery doit faire sa rentrée dans l'atmosphère et atterrir au Centre spatial Kennedy.

Ce vol ouvrira aux astronautes de l'ESA de nouvelles perspectives de missions à bord de l'ISS. Avec le retour en vol de la Navette, l'équipage permanent de l'ISS comprendra à nouveau trois astronautes, ce qui permettra de reprendre l'intégralité du programme d'expériences. En 2006, le véhicule de transfert automatique ATV de l'ESA effectuera son vol inaugural sur un lanceur Ariane 5. Il sera chargé d'amener des équipements, des ergols, de la nourriture, de l'eau et de l'air à l'équipage de l'ISS et exécutera ce type de mission tous les 12 à 18 mois.

Cela vous intéressera aussi