Sciences

Le rover Curiosity avance désormais... à reculons

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars , Curiosity

Empruntant un nouvel itinéraire vers le prochain site de prospection nommé Kimberley, Curiosity avance à présent à reculons sur un sol plus lisse afin de préserver au maximum ses roues. Celles-ci souffrent de dégâts prématurés occasionnés par des terrains très rocailleux.

Sur cette image de la caméra HiRise (High Resolution Imaging Science Experiment) de la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), on découvre le contexte topographique où progresse actuellement Curiosity. La dune Dingo Gap fut franchie lors de son 535e jour sur Mars (sol 535). Depuis, le rover emprunte un nouvel itinéraire, moins périlleux, et roule à reculons en direction du site Kimberley, distant de 1,1 kilomètre. Le 18 février, il a parcouru plus de 100 mètres en une seule journée. © Nasa, JPL-Caltech, université d’État de l’Arizona

Endommagées plus vite que prévu par une route très cabossée, les roues transpercées par endroits de Curiosity ont obligé les ingénieurs de la mission à revoir son parcours qui doit le conduire, à terme, sur les pentes du mont Sharp, point culminant au centre du grand cratère Gale.

Afin d'éviter que cette aventure tourne mal, il fut donc décidé après délibération et examen des sols à partir des observations en orbite (images collectées par Mars Reconnaissance Orbiter) que le rover emprunterait un chemin plus lisse, davantage recouvert de sables et, surtout et avant tout, moins rocailleux. « Aucune route ne sera parfaite », explique Jim Erickson en charge de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa« Nous devons choisir la meilleure des imparfaites ». Un changement d'itinéraire salutaire, réussi le 9 février dernier (sol 535), lors de la traversée de la dune Dingo Gap, située entre deux monticules rocheux.

Comparaison de l’état des roues de Curiosity lors des sols 513 (à gauche) et 546 (à droite). © Nasa, JPL-Caltech, MSSS, Emily Lakdawalla

Avancer à reculons pour préserver les roues de Curiosity

Décidés à préserver au maximum les roues avant de Curiosity, les responsables ont à présent adopté une marche... à reculons. Bien entendu, la manœuvre fut testée préalablement sur Terre avec la copie conforme du rover. Au 19 février, cette conduite innovante lui a permis de parcourir 285,5 mètres depuis l'épisode de la dune. Le 18 février (sol 547), Curiosity avait même roulé sur 100,3 mètres dans la même journée. Une opération qui ne s'était pas produite depuis plus de trois mois.

Curiosity a photographié son ombre projetée sur le sol plus lisse où il avance désormais. Image capturée par la caméra de navigation (Navcam) de gauche lors de la fin d’après-midi de son 547e jour sur Mars. Le rover venait de parcourir 100,3 mètres dans la plaine. © Nasa, JPL-Caltech

La mission Mars Science Laboratory (MSL) garde le cap sur les premiers contreforts du mont Sharp. Avant cela, les scientifiques souhaiteraient visiter le site KMS-9, désormais nommé Kimberley en référence à une région du nord de l'Australie-Occidentale où ont été identifiées des roches très anciennes (vraisemblablement contemporaines des affleurements rocheux sur Mars qui furent en contact avec de l'eau liquide voilà plus de 3,5 milliards d'années et étudiés par les rovers). Ce site est distant encore de 1,1 kilomètre. De nouveaux forages sont prévus dans ce milieu arborant différentes roches identifiées en orbite. Depuis son arrivée, le 6 août 2012, Curiosity a sillonné sur 5,21 kilomètres la plaine rocailleuse du cratère Gale.

Cela vous intéressera aussi