Sciences

Opération Desert Rats : la Nasa s'exerce à explorer un astéroïde

ActualitéClassé sous :Astronautique , Desert Rats , Nasa

Dans le désert de l'Arizona, on a vu s'agiter des humains, un robot, un prototype de vaisseau spatial et un bras robotisé. Objectif : mettre au point de nouvelles techniques pour explorer un astéroïde ou la planète Mars.

Cette géologiste, installée sur un bras fixé en principe sur son vaisseau spatial, simule une sortie extravéhiculaire sur un astéroïde. En raison de la très faible gravité, les astronautes en sortie devront être reliés d'une manière ou d'une autre au véhicule d'exploration, sous peine de s'échapper de la gravité de l'astéroïde. © Nasa/Regan Geeseman

Comme chaque année, la Nasa organise dans le désert de l'Arizona le Desert Rats (Desert Research And Technology Studies) où sont testés des matériels et des scénarios pour des missions d'exploration sur la Lune ou Mars. Pour cette quatorzième édition, qui s'est déroulée du 27 août au 12 septembre, l'équipe était composée d'ingénieurs, d'astronautes, de scientifiques et de techniciens de la Nasa, et de personnels de l'industrie et du monde universitaire.

Le prototype de véhicule d'exploration (Space Exploration Vehicle) installé sur son châssis à 12 roues. © Nasa

Camping-car volant

Pour coller aux objectifs du président Obama qui veut envoyer des hommes sur un astéroïde en 2025, puis sur Mars à l'horizon 2030, l'édition de cette année était dédiée à ces objectifs. Les participants ont pris leur quartier dans un prototype d'habitat doté d'un nouveau module dédié à l'hygiène humaine.

Ils ont également testé un astucieux véhicule conçu pour l'exploration d'un astéroïde, qui pourra à la fois voler et rouler au sol en s'installant sur un châssis à douze roues. Capable de transporter deux astronautes pendant 14 jours en toute autonomie, ce véhicule a été utilisé pour simuler des sorties extravéhiculaires. Pendant leurs excursions, nos explorateurs terrestres ont imaginé comment travailler en sécurité dans un environnement hostile tout en restant en contact avec la base.

Un Robonaut 2 monté sur sa base mobile Centaure 2. La Nasa a baptisé l'ensemble R2C2, les fans de Star Wars apprécieront. © Nasa

Ils se sont également penchés sur la question des communications entre les astronautes et la Terre. En effet, on s'attend à un léger décalage d'une, voire deux minutes, entre les astronautes en mission sur un astéroïde et les contrôleurs au sol. Dans le désert de l'Arizona, on a essayé les SMS mais aussi d'autres méthodes de communication, comme l'imagerie numérique ou l'envoi de données géochimiques.

Enfin, comme les robots sont l'avenir de l'exploration humaine du Système solaire, la Nasa a fourni un robot humanoïde, du même modèle que celui qui est actuellement à bord de la Station spatiale. Ce Robonaut 2 a été monté sur la base mobile Centaure 2 pour participer à des sorties en compagnie d'humains et aborder la question de la coopération avec les astronautes.

Cela vous intéressera aussi