Sciences

Le lanceur Falcon-9, ravitailleur de l'ISS, bientôt prêt à voler

ActualitéClassé sous :Astronautique , Falcon-9 , lanceur privé

SpaceX vient de réussir un essai statique de fonctionnement des 9 moteurs Merlin du premier étage du lanceur Falcon-9, destiné à expédier la capsule Dragon vers l'ISS pour y apporter du fret, voire, plus tard, pour y amener des astronautes. L'essai ouvre la voie aux derniers préparatifs d'un lancement qui pourrait survenir dans quelques semaines.

Mise à feu réussie des 9 moteurs Merlin du premier étage de Falcon-9. Ils ont fonctionné pendant 3,5 secondes, délivrant une poussée de quelque 400 tonnes. Crédit SpaceX

Tous les paramètres contrôlés ont semble-t-il donné entière satisfaction, ce qui laisse à penser que le lancement pourrait avoir lieu à partir du 12 avril. Les ingénieurs vont maintenant installer un système de sauvegarde sur le lanceur utilisé pour le détruire en vol si nécessaire.

Pour son premier lancement, Falcon-9 transportera un modèle de vol de la capsule Dragon, dépourvue de ses moteurs et de son avionique, et visera l'altitude de 250 kilomètres. Cette capsule servira uniquement à vérifier la tenue mécanique et à valider son comportement aérodynamique lors du lancement. Elle restera fixée à l'étage supérieur et ne testera donc pas la rentrée atmosphérique.

Haut d’environ 50 m et large de 3,6 m, ce lanceur est théoriquement capable de placer un peu plus de 10 tonnes en orbite basse (LEO, Low Earth orbit) et jusqu’ à 4,5 tonnes en orbite de transfert géostationnaire (GTO, geosynchronous, ou geostationary transfer orbit). Une version plus puissante triplera les performances en lançant 32 tonnes en LEO et plus de 19 tonnes en GTO ! On le voit ici sur son pas de tir SLC-40 de Cap Canaveral. © SpaceX

Série d'essais jusqu'à l'année prochaine

Si l'on se fie au planning, trois vols de qualifications seront réalisés avant que le lanceur ne soit considéré comme opérationnel pour des missions vers la Station spatiale internationale. Deux sont prévus en 2010 et un troisième en 2011. En juillet, un lanceur Falcon-9 et Dragon seront lancés pour s'assurer que la capsule se sépare correctement et retourne se poser sur Terre en sécurité. Le vol suivant, prévu en fin d'année, verra la capsule s'approcher jusqu'à dix kilomètres de la Station sans qu'elle s'y amarre. Quant au troisième vol de démonstration, il s'apparente à une véritable mission de ravitaillement, la capsule devant s'amarrer à la Station.

Bien que conçu dès le départ pour le transport d'équipage, le système de transport Falcon-9-Dragon sera d'abord utilisé pour transporter du fret jusqu'à l'ISS. Cependant, SpaceX annonce qu'il pourrait le qualifier pour le vol habité vers 2013.

Il y a plus d'un an, la Nasa a retenu SpaceX et Orbital Sciences pour réaliser des vols de démonstrations vers la Station spatiale. Elle a passé avec ces deux firmes des contrats portant sur des services de transport d'une capacité d'au moins 20 tonnes, de façon à ravitailler l'ISS pour la période du premier janvier 2009 au 31 décembre 2016. Concrètement, la Nasa a commandé 8 vols à Orbital Sciences (environ moins de 2 milliards de dollars) et 12 à SpaceX pour un montant de 1,6 milliard de dollars.

Cela vous intéressera aussi