L’astronaute allemand Alexander Gerst lors d’une sortie dans l'espace en 2014. © Esa

Sciences

ISS : Alexander Gerst, l'astronaute allemand qui va diriger la Station

ActualitéClassé sous :Astronautique , agence spatiale européenne , esa

Sélectionné en 2009, avec Thomas Pesquet et quatre autres astronautes de nationalité européenne, l'astronaute Alexander Gerst de l'ESA, qui a déjà passé six mois à bord de la Station spatiale internationale, va y retourner une deuxième fois. Et cette fois-ci, en octobre, il prendra le commandement du complexe orbital !

Un an après la mission Proxima de Thomas Pesquet et en attendant une mission Proxima 2 déjà à l'étude, un nouvel astronaute de l'Agence spatiale européenne s'apprête à rejoindre la Station spatiale internationale (ISS). Cette fois-ci, c'est au tour de l'Allemand Alexander Gerst de s'envoler le 6 juin à 13h12, heure de Paris, aux côtés du commandant de bord Sergueï Prokopyev de Roskosmos et de l'astronaute de la Nasa, Serena Auñón-Chancellor.

Ces trois astronautes rejoindront le complexe orbital à bord du Soyouz MS-09 et devraient s'y amarrer le 8 juin, soit deux jours après le lancement du Soyouz. Pour des raisons de logistiques au sol, ce vol ne profitera pas d'une fenêtre de tir qu'il lui aurait permis de rejoindre la Station en seulement 6 heures et 4 orbites.

Sélectionné dans le Groupe 3 d'astronautes de l’ESA en mai 2009, Alexander Gerst a volé une première fois à bord de la Station spatiale lors de la mission Blue Dot (Expeditions 40/41), du 28 mai au 11 novembre 2014. Mission au cours de laquelle il a effectué une sortie dans l'espace de 6 heures et 13 minutes.

Transfert du Soyouz sur son pas de tir, à bord duquel Alexander Gerst et ses deux compagnons rejoindront la Station spatiale internationale. © ESA, S. Corvaja

Alexander Gerst commandera la Station

Dans le cadre de la mission Horizons, dont le nom évoque les recherches conduites au-delà de la Terre, l'Allemand réalisera une cinquantaine d'expériences tout au long de son séjour de six mois. Ces expériences concerneront des champs d'application aussi variés que la physique des matériaux et la biologie ou, autre exemple, l'astronomie et l'amélioration des communications sans fil. Il poursuivra aussi des expériences entreprises par Thomas Pesquet et les autres astronautes européens qui ont séjourné à bord de l'ISS sur l'adaptation du corps humain aux voyages spatiaux. Des expériences qui n'auront pas toutes des retombées immédiates sur Terre, mais chacune contribuera à renforcer la connaissance scientifique et certaines prépareront l'avenir de l'exploration spatiale. 

En octobre, Alexander Gerst prendra le commandement de la Station spatiale. Ce sera la deuxième fois qu'un astronaute de l'Agence spatiale européenne assurera cette tâche. Le premier à avoir assumé cette fonction était Frank De Winne, en 2009. En juillet 2019, l'astronaute italien de l'ESA Luca Parmitano, s'envolera à bord de l'ISS et deviendra le troisième commandant européen de cette station internationale.

Son retour sur Terre est prévu le 13 décembre 2018.

  • L'astronaute allemand de l'ESA s'apprête à rejoindre la Station spatiale pour un deuxième séjour à bord.
  • En octobre, il sera promu commandant du complexe orbital.
  • Ce sera seulement la deuxième fois, en 17 ans d'occupation de l'ISS, qu'un astronaute de l'ESA assume cette tâche.
Pour en savoir plus

ISS : l'Européen Alexander Gerst, futur commandant de la Station

Article de l'ESA publié le 23/05/2016

L'astronaute Alexander Gerst, qui a déjà passé six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS), y retournera en 2018 pour une mission aussi longue. Il assurera le commandement durant la deuxième partie de son séjour. Ce sera la deuxième fois en 15 ans d'occupation qu'elle sera confiée à un astronaute européen.

L'astronaute Alexander Gerst a déjà travaillé six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS) en 2014, dans le cadre de sa mission Blue Dot. Sa nomination a été annoncée le 18 mai par Jan Woerner, directeur général de l'Agence spatiale européenne (Esa), en présence de la chancelière allemande Angela Merkel au Centre des astronautes européens à Cologne (Allemagne).

« Je suis extrêmement honoré d'avoir été choisi pour commander la Station spatiale internationale. Cette marque de confiance, de la part des partenaires internationaux, témoigne de la fiabilité de l'Esa dans le contexte de cette coopération, et a été rendue possible par le travail fantastique de mes collègues européens durant leurs missions passées, a commenté l'astronaute allemand. « Je suis évidemment enchanté à l'idée de poursuivre les recherches scientifiques menées dans l'ISS depuis tant d'années, et j'ai hâte de pouvoir contribuer à l'une des plus grandes aventures de l'humanité : découvrir de nouveaux horizons. »

Onze pays européens participent à l'ISS par l'intermédiaire de l'Esa, aux côtés des États-Unis, de la Russie, du Japon et du Canada. L'astronaute européen Tim Peake séjourne actuellement à bord de la Station, et Thomas Pesquet rejoindra l'équipage international en novembre.

Durant son premier séjour à bord de l’ISS en 2014, Alexander Gerst n’a eu de cesse de photographier la Terre. Cette vidéo compile 12.500 images en haute-résolution capturées au fil des six mois de sa mission. © Esa, Nasa

C’est la deuxième fois qu’un astronaute européen commandera l'ISS

Lors de son deuxième séjour à bord de l'ISS, Alexander poursuivra un programme de recherche qui, comme souvent, s'étend sur plusieurs missions. Il travaillera probablement sur l'appareil Mares (Muscle Atrophy Research and Exercise System) de l'Esa, qui permet d'étudier l'atrophie musculaire, effectuera des recherches sur les cristaux de plasma en apesanteur, testera de nouvelles technologies pour faire avancer le programme d'exploration humaine de l’Esa, et participera également à diverses expériences conduites par les partenaires de la Station.

En quinze ans d'occupation de la Station spatiale internationale, c'est la deuxième fois qu'un astronaute européen en assurera le commandement - le premier à avoir assumé cette fonction était Frank De Winne, en 2009. Aujourd'hui chef du Centre des astronautes européens, Franck loue « les performances exemplaires, le grand professionnalisme et les excellentes qualités relationnelles » dont Alexander a fait preuve durant sa mission Blue Dot« Ce sont ces raisons qui ont poussé le Centre des astronautes européens à proposer aux partenaires internationaux de confier à Alexander le commandement de la Station spatiale », ajoute-t-il.

La deuxième mission d'Alexander se déroulera de mai à novembre 2018, dans le cadre des Expéditions 56 et 57. Il sera commandant durant la deuxième partie de son séjour, c'est-à-dire au cours de l'Expédition 57.

Alexander a rejoint le Corps des astronautes européens en 2009 et a reçu sa première affectation en 2011. Après avoir passé 166 jours dans l'espace en 2014, il a été décoré de la croix d'officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi