L'atterrissage de l'étage principal du lanceur Falcon 9, de SpaceX, le 14 août, sur une barge en mer. Il était sur une trajectoire suborbitale au moment où il s'est séparé du reste du lanceur, bien trop loin de Cap Canaveral pour y retourner. © SpaceX

Sciences

Falcon 9 : SpaceX réussit un nouvel atterrissage en douceur

ActualitéClassé sous :Astronautique , SpaceX , JCSat-16

Et de six pour SpaceX. L'entreprise a lancé dimanche un satellite de communication et a récupéré l'étage principal du lanceur Falcon 9, revenu se poser sur une barge en mer. L'opération n'était pas routinière car l'orbite visée, très haute, imposait une grande dépense de carburant au lancement, et donc une quantité relativement faible pour assurer l'atterrissage.

Ce 14 août, un lanceur Falcon 9 v1.2, de SpaceX, s'est envolé de Cap Canaveral (Floride, États-Unis) avec dans sa coiffe le satellite de télécommunications japonais JCSat-16 (4,6 tonnes) pour l'injecter à 32 km d'altitude sur une trajectoire de transfert vers l'orbite géostationnaire (ou GTO, Geostationary Transfer Orbit). Le lancement a réussi, explique SpaceX, et le satellite a été injecté sur son orbite très elliptique qui l'a amené vers sa position géostationnaire, à 36.000 km au-dessus de l'équateur, sur une orbite circulaire.

La masse et l'altitude atteinte impliquaient une grosse consommation de carburant. Il a d'ailleurs fallu la version la plus puissante de ce lanceur, la v1.2, auparavant nommée v1.1 Full Thrust (« pleine poussée »). Son étage principal a ensuite regagné le sol, ou plutôt la mer, puisque, de nouveau, l'engin est revenu se poser, ralenti par ses moteurs, sur une barge installée dans l'océan Atlantique, à 600 km du site de décollage.

Le décollage du lanceur Falcon 9, de Space X, dimanche 14 août 2016. Le satellite japonais JCSat-16 a été envoyé sur une GTO et l'étage principal (la partie inférieure) s'est posé sur une barge flottant dans l'océan Atlantique. © SpaceX

Les étages récupérés devront pouvoir revoler

C'est la sixième réussite de SpaceX pour la récupération de l'étage principal et c'est la deuxième fois que le retour est assuré après un lancement vers une GTO. En mai dernier, l'étage principal d'un Falcon 9 était venu se poser sur la barge après avoir expédié le satellite Thaicom 8, de 3,2 tonnes.

Pour convaincre la clientèle du bien-fondé de cet art de la récupération, il reste encore à faire revoler un de ces étages revenus au sol et récupérés, ce qui sera fait avant la fin de l'année, a promis Elon Musk, le patron de SpaceX. En juillet dernier, un étage récupéré a été rallumé et testé au sol, avec succès d'après l'entreprise. Les opérateurs de satellites auront alors le choix entre des lanceurs tout neufs ou du matériel d'occasion à moindre prix.

Cela vous intéressera aussi

Le Falcon 9 de SpaceX se pose sur une barge en mer  SpaceX avait déjà réussi à ramener sur la terre ferme le premier étage de son lanceur spatial après un vol court. Le 9 avril 2016, après cinq tentatives ratées, l'entreprise américaine parvenait pour la première fois à le faire atterrir sur une barge en pleine mer, dans l'océan Atlantique. Après le lancement d'un satellite, l'engin, qui s'est beaucoup éloigné de son site de décollage, a ainsi beaucoup moins de chemin à parcourir.