Sciences

En bref : la sonde martienne Phoenix est définitivement silencieuse

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars , orbiteur

Les scientifiques américains le craignaient un peu : les ultimes tentatives pour reprendre contact avec la sonde Phoenix à la sortie de l'hiver martien ont été vaines.

Les images de Phoenix prises par l'orbiteur MRO montrent la détérioration des panneaux solaires à la sortie de l'hiver martien. Crédit : Nasa/ JPL-Caltech/ University of Arizona

La Nasa voulait profiter de ce mois de mai pour tenter de renouer le dialogue avec la sonde Phoenix. L'engin s'était posé dans les hautes latitudes de Mars il y a deux ans et avait fonctionné jusqu'au mois de novembre 2008, se mettant en hibernation avec l'arrivée de la mauvaise saison. En utilisant les survols réalisés par l'orbiteur Mars Odyssey, les ingénieurs espéraient entendre le réveil de Phoenix.

Mais les 150 passages de l'orbiteur réalisés au cours de trois campagnes d'écoute n'ont rien donné. Une image obtenue par un autre satellite martien, MRO (pour Mars Reconnaissance Orbiter) permet de mieux comprendre le silence de Phoenix. Alors qu'il y a 24 mois la sonde posée sur Mars présentait à MRO ses panneaux solaires éclatants, on n'en voit aujourd'hui plus qu'un seul, et son aspect terne laisse penser qu'il est recouvert de poussière. Le froid redoutable qui a sévi ces derniers mois dans cette région martienne (où la température a pu descendre à -135°C) a sans doute eu raison de l'autre panneau solaire, vraisemblablement brisé sous le poids de la neige carbonique. Même si l'électronique de Phoenix a pu survivre, il n'y a de toute façon plus assez d'énergie disponible pour réveiller la sonde.

La moisson réalisée par Phoenix pendant ces cinq mois de fonctionnement n'en est pas moins exceptionnelle et les scientifiques mettront des années à analyser l'ensemble des mesures effectuées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi