Les manœuvres ont commencé pour la sonde américaine Messenger qui, si tout se passe bien, va devenir le premier engin spatial en orbite autour de Mercure.
Cela vous intéressera aussi
  • Découvrez les images de la mystérieuse planète Mercure

Quel chemin parcouru pour Messenger depuis son lancement le matin du 3 août 2004 de Cap CanaveralCap Canaveral ! Huit milliards de kilomètres plus tard, la voilà prête à se satelliser autour de la première et la moins connue des planètes du Système solaireSystème solaire. Depuis les trois survolssurvols de Mariner 10 en 1974 et 1975 aucun autre véhicule spatial ne s'était plus approché de MercureMercure.

Après avoir jeté un dernier regardregard sur le Système solaire depuis sa position privilégiée, la sonde a entamé ses manœuvres d'approche et se satellisera jeudi soir autour de Mercure. Suivie 24 heures sur 24 par les antennes du réseau de surveillance DSN (pour Deep Space Network) depuis le 8 mars, la sonde doit réactiver son propulseurpropulseur principal pendant 15 minutes. Objectif : freiner sa vitessevitesse et la stabiliser autour de 0,86 kilomètre par seconde de façon à être capturée par le champ gravitationnel de la planète. Si tout se passe bien les ingénieurs effectueront différents tests les jours suivants puis la phase scientifique du programme MessengerMessenger commencera véritablement le 4 avril.

Cartographie et étude du champ magnétique de Mercure

En faisant le tour de Mercure toutes les douze heures pendant au moins une année, la sonde complètera la cartographie déjà entamée. Elle étudiera également le champ magnétiquechamp magnétique de la planète qui malgré sa petitesse n'a sans doute pas refroidi aussi vite qu'on l'imaginait et conserve certainement un noyau liquide.

En attendant vous pouvez suivre le retour de Mercure dans le ciel du soir aux côtés de JupiterJupiter, puisque ce mois de mars est la meilleure occasion de découvrir la planète à l'œilœil nu.