Cela vous intéressera aussi

Beaucoup d'exercice physiquephysique sans rien manger... ou presque. Des tisanes, des bouillons. Des cures d'un genre nouveau sont aujourd'hui proposées - souvent sur InternetInternet - à celles et ceux qui cherchent à perdre du poids ou à « purifier » leur organisme. Cure de frugalité, ou cure de detox, est-ce une bonne idée ?

Les cures detox : risquées et inutiles

Ces marches en montagne, au terme desquelles on ne se « restaure » qu'avec de l'eau fraîche... ou chaude, sont une grave erreur. Ces tentatives de « purification » sont illusoires et dangereuses. Ne pas s'alimenter pendant plusieurs jours provoque l'inverse de l'effet escompté. L'acide uriqueacide urique se concentre dans le sang et d'autres déchetsdéchets s'accumulent de façon plus importante dans l'organisme. Inefficace donc, et très mauvais pour la santé. Ces pratiques par exemple, peuvent favoriser la formation de calculs rénauxcalculs rénaux. Quant à la perte de poids, même constat. En procédant ainsi on perd du poids mais surtout du muscle. Par conséquent, l'organisme brûle moins de graisses. Résultat : dès que l'on reprend une alimentation normale, on prend davantage de kilos. C'est la voie assurée vers le yoyo !

Les effets cachés

Attention, car certaines sectes utilisent ce biais pour recruter de nouveaux adeptes. Kinésiologue, iridologue, naturopathe, instinctothérapeute... Les appellations sont légion pour donner à leurs méthodes une pseudo-légitimité médicale. Ces pratiques, lorsqu'elles comportent des règles alimentaires déséquilibrées, carencées voire extrêmes, ont révélé leur redoutable efficacité dans les processus d'emprise. Sans oublier que certaines conseillent même d'interrompre les traitements de maladies graves...