Tech

Le ".mobi", une fausse bonne idée ?

ActualitéClassé sous :Tech , nom de domaine , DNS

-

Le 13 décembre 2004, l'ICANN (Internation Corporation for Assigned Names and Numbers) annonçait l'approbation formelle de deux noms de domaines "génériques" supplémentaires, le .jobs et le .mobi.

Le ".mobi", une fausse bonne idée ?

Proposé par mTLD, un consortium qui rassemble plusieurs grands industriels, éditeurs de logiciels et opérateurs mobiles, le .mobi s'adresse à des applications, des sites web notamment, spéficiquement destinés aux appareils mobiles. Le projet vise à "créer un pont entre le monde de la mobilité et l'internet, au bénéfice des utilisateurs et de tout le secteur de la mobilité. Un suffixe TLD, pour Top-Level Domain mobile sur l'internet facilitera le déploiement de nouveaux sites internet optimisés pour un usage mobile."

Pourtant, plusieurs voix se sont élevées contre l'adoption d'un suffixe spécifique aux applications mobiles, à commencer par celle du World Wide Web Consortium (W3C) et de son président, Tim Berners-Lee. Selon le W3C, "en divisant l'espace d'information du web en parties conçues pour l'accès mobile et d'autres qui ne le seraient a priori pas, une propriété essentielle du web est détruite. (...) L'indépendance du web vis-à-vis des matériels et des réseaux a constitué un facteur crucial de son développement. (...) En séparant le contenu d'une information de sa présentation, le web permet à la même information d'être consultée sur des ordinateurs dotés d'écrans de toutes tailles."

Identifier la mobilité à des terminaux mobiles, ou même au fait de bouger, est naïf et restrictif, selon Berners-Lee. Et les conséquences de cette différenciation sont radicalement négatives "Le web fonctionne par références. En tant qu'espace d'information, il se définit par la relation entre une URI (Uniform Resource Identifier - une adresse normalisée) et ce que l'on obtient en utilisant cette URI. Cette URI circule, s'écrit, se dit, s'inscrit dans des liens, s'archive dans des signets et s'échange. (...) Il est essentiel de pouvoir citer cette URI à propos d'une information et y accéder ensuite dans un contexte différent. Par exemple, je peux vouloir chercher un restaurant sur mon ordinateur portable, en faire un signet et plus tard, quand je ne dispose que de mon téléphone, cliquer sur le signet pour consulter le menu."

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi