Le terme mycose regroupe plusieurs types d'infections à champignons. On distingue classiquement les atteintes à dermatophytes, levures (notamment Malassezia), candida. Elles peuvent toucher la peau, les muqueuses et les phanères (ongles, cheveux...). Quels symptômes et comment les soigner ?

Cela vous intéressera aussi

Il existe de nombreuses formes de mycoses. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • Formes cutanées : le plus souvent à dermatophytes, responsables d'intertrigo des grands plis ou des espaces entres les orteils provoquant la rougeur d'un pli, voire sa fissuration et sa macération blanchâtre. Les mycoses cutanées peuvent aussi provoquer des rougeurs annulaires d'extension progressive (« roue de Sainte-Catherine »).
  • Formes muqueusesmuqueuses : le plus souvent à candidamycosemycose vaginale, rougeur du gland chez l'homme...
  • Formes phanériennes : onychomycose ou mycose des onglesongles, provoquant le plus souvent des taches blanches et un ongle épaissi, jaunâtre, friable. La mycose peut aussi atteindre le cuir chevelucuir chevelu et les cheveux, on appelle cela la teigneteigne (provoquant des squamessquames blanches et chutes de cheveux en plaques)...
  • Formes à Malassezia : dermite séborrhéique du visage, du cuir chevelu voire du torse, provoquant des plaques rouges qui desquament et pityriasis versicolor, responsable de taches qui blanchissent au soleilsoleil, notamment sur le tronc.
Roue de « Sainte Catherine ». © Grook Da Oger, <em>Wikimedia commons</em>, CC by-sa 3.0
Roue de « Sainte Catherine ». © Grook Da Oger, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

Les traitements contre les mycoses

Les traitements requièrent l'emploi d'antifongiquesantifongiques en crèmes, lotions, poudres... prescrits par le médecin. Ce dernier choisira souvent une formulation en poudre ou lait pour les plis, en vernisvernis pour les muqueuses... En cas de résistancerésistance au traitement bien conduit, il pourra parfois prescrire des antifongiques par voie orale.

Le traitement des facteurs locaux favorisants de la mycose est prépondérant : il s'agit de la macération (éviter les vêtements synthétiques et serrés, privilégier le coton) et de l'humidité (sécher soigneusement les plis notamment entre les orteils après la toilette...).