L’onychomycose est une mycose de l’ongle qui touche le plus souvent les pieds. © Kletr, Fotolia

Santé

Onychomycose

DéfinitionClassé sous :Corps humain , mycose , ongle

L'onychomycose est une mycose des ongles causée par un champignon, le plus souvent de type dermatophyte (80 % des cas). Elle touche entre 2 % et 10 % de la population, et particulièrement les personnes âgées de plus de 70 ans (jusqu'à 30 %). Les ongles de pied sont sept fois plus atteints que ceux des mains. Des chaussures fermées dans lesquelles les pieds macèrent, des microtraumatismes répétés, la fréquentation de douches collectives ou de la piscine sont des facteurs favorisants. Chez les personnes âgées, le mauvais retour veineux, la pousse moins rapide des ongles et un mauvais chaussage sont souvent en cause.

Symptômes de l’onychomycose

La mycose se manifeste par un ongle qui devient jaunâtre ou blanchâtre, qui s'effrite et se décolle. Elle démarre le plus souvent par le bord latéral de l'ongle et s'étend vers l'intérieur. En général, l'onychomycose n'est pas douloureuse ce qui explique que le diagnostic est souvent tardif. Comme elle est souvent confondue avec d'autres pathologies de l'ongle, comme le psoriasis ou des lésions traumatiques, on réalise parfois un prélèvement de l'ongle pour une analyse mycologique.

La mycose rend l’ongle jaune et friable. © pavlofox, Fotolia

Traitement de l’onychomycose

Lorsque l'atteinte est relativement limitée, on retire la partie abimée de l'ongle et on applique un vernis antifongique jusqu'à la guérison, qui peut aller de six mois pour les ongles de main à neuf-douze mois pour les ongles de pied. Lorsque la matrice de l'ongle est touchée, un traitement oral à base d'itraconazole ou de terbinafine est nécessaire durant six semaines à trois mois. À noter que l'ongle ne retrouvera jamais son état normal mais sera peu à peu remplacé par un ongle sain.

Prévenir l’onychomycose

Ces recommandations limitent le risque de rechute :

  • couper ses ongles suffisamment court ;
  • aérer ses chaussures et les talquer pour réduire l'humidité ;
  • changer ses chaussettes fréquemment ;
  • bien sécher ses pieds après le bain, notamment les espaces interdigitaux ;
  • porter des mules ou des tongs à la piscine, dans les vestiaires ou les salles communes ;
  • éviter les manucures à répétition qui abîment la cuticule.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi