Comment faire mûrir ses fruits plus vite ? © ZoneCreative, fotolia

Santé

Banane, kiwi , pêche : comment faire mûrir ses fruits ?

Question/RéponseClassé sous :fruit , banane , kiwi

Banane trop verte, kiwi dur comme du béton, avocat trop ferme... Si vous êtes pressé, il existe des techniques pour accélérer le mûrissement de certains fruits.

Il est possible d'accélérer la maturation de certains fruits, dits climactériques. Ces fruits, qui produisent de l'éthylène, ont la capacité de faire mûrir les autres fruits climactériques à proximité. Pour déguster vos kiwis plus rapidement, il suffit donc de les placer à côté d'une pomme ou d'une banane déjà mûre.

Pour accélérer le processus, on peut les mettre ensemble sous une cloche ou dans un sac en papier (le plastique est déconseillé car il ne laisse pas passer l'oxygène qui est nécessaire au murissement). À noter qu'un fruit abîmé se mettra à produire beaucoup plus d'éthylène ; il va donc s'abîmer très rapidement mais permettra aussi de faire mûrir plus vite les fruits environnants. Vous pouvez ainsi « sacrifier » une pomme pour accélérer le murissement de vos kiwis.

Conserver des fruits n’est pas si simple : entre accélération et ralentissement de la maturation, le mieux reste de les consommer de saison, mûrs à point, et pourquoi pas du jardin ? Acheter en petite quantité pour éviter de jeter. © robsphoto, fotolia

La température ambiante (autour de 18 °C à 20 °C) est idéale pour un murissement uniforme. À l'inverse, on peut placer les fruits au réfrigérateur pour ralentir leur maturation : le froid inactive les enzymes qui la provoquent. Mais cela ne marche pas pour tous les fruits : il fait noircir la peau des bananes et « casse » la saveur de la tomate.

Si vous êtes vraiment très pressé, vous pouvez aussi passer les fruits quelques secondes au micro-ondes. Le goût et la texture risquent d'être un peu altérés, mais cela convient bien pour faire des compotes ou du guacamole par exemple.

Le mûrissement industriel

En conditions industrielles, les bananes sont cueillies aux trois quarts de leur développement puis transportées et stockées dans des chambres froides maintenues entre 12 °C à 14 °C. Lorsqu'on veut les commercialiser, elles passent dans des chambres à environ 17 °C dans lesquelles on injecte du gaz azéthyl (mélange constitué de 95% d'azote et 5% d'éthylène) environ deux fois toutes les 40 minutes durant 48 heures, afin de déclencher le murissement. En quatre à huit jours, on obtient une banane toute jaune prête à être dégustée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi