Comment porter une visière de façon efficace. © Drazen, Adobe Stock
Santé

Coronavirus : comment bien utiliser les visières de protection ?

Question/RéponseClassé sous :Coronavirus , visière de protection , Epidémie
 

Employées pour empêcher les projections de liquides ou de particules sur le visage, les visières de protection sont en vente depuis le début de l'épidémie. Ces dispositifs, également appelés « écrans faciaux » ne remplacent pas les masques et doivent être utilisés d'une façon bien précise. La rédaction répond à vos questions au sujet de l'utilisation de ces visières contre la Covid-19.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quels sont les meilleurs masques de protection contre les virus ?  En temps de coronavirus comme en temps de grippe, il importe de se protéger pour sa propre santé et pour celle des autres. Voici donc le classement des masques les plus efficaces contre les infections. 

Des différences existent entre le masque et la visière : le masque protège les autres, la visière protège son porteur. C'est la raison pour laquelle la visière de protection contre le coronavirus ne peut se substituer à la place du masque chirurgical ou du modèle FFP2.

En milieu professionnel, la visière est donc utilisée en complément du port du masque. Ainsi, tout le monde est protégé et les possibilités de propagation du virus sont considérablement réduites.

Le port de la visière de protection est-il obligatoire ?

Non. Alors que le masque est obligatoire dans les lieux clos ou dans les rues de certaines agglomérations, l'utilisation de la visière n'est pas exigée. Toutefois, elle peut s'avérer nécessaire dans certaines situations professionnelles où le visage et les yeux sont exposés à un risque, ou pour les personnes en contact rapproché. C'est le cas notamment des commerçants, de certains artisans et, bien évidemment, du personnel médical.

La visière offre de nombreux atouts mais elle ne se substitue pas au masque. © Chomette

Quels sont les avantages de ce type de protection ?

La popularité de ce dispositif de protection ne cesse de croître puisque ses atouts sont multiples :

  • Une fois positionnée, la visière n'a pas besoin d'être réajustée. Cela évite notamment de mettre directement les mains sur le plastique et potentiellement sur des particuliers infectées...
  • Le visage reste visible, ce qui peut être très pratique pour communiquer avec des personnes malentendantes qui lisent sur les lèvres de leurs interlocuteurs. Dans ce cas précis, pour un maximum de protection, il conviendrait de retirer temporairement le masque qui couvre la bouche et de le replacer à la fin de la conversation.
  • Confortables, ces visières n'entraînent aucune douleur ni sensation de gêne au niveau des oreilles. L'audition n'est pas entravée et la respiration reste naturelle.

Quelle visière choisir ?

Pour maintenir le dispositif de protection en place, les visières sont équipées d'un serre-tête horizontal qui se positionne sur le front et à l'arrière de la tête. La plupart des modèles sont réglables, ce qui permet de l'adapter au tour de tête de chacun. L'écran transparent est anti-buée, évitant ainsi les problèmes de visibilité et les inconforts. Pour une protection optimale, cet écran doit protéger l'intégralité du visage, du menton et une partie du cou.

Que penser des autres modèles de visière ?

Attention aux différents types de visière que l'on retrouve sur internet. Alors que les écrans faciaux qui se placent sur le front sont vraiment efficaces pour protéger l'ensemble du visage et les yeux, d'autres modèles le sont beaucoup moins. C'est notamment le cas des visières inversées qui couvrent le menton et la bouche mais pas le haut du visage. Ainsi, une grande partie du visage reste exposée, ce qui réduit à néant l'efficacité de ce dispositif. De plus, il s'agit souvent de petits modèles, ce qui ne protège ni le porteur ni ses interlocuteurs en cas de projection de particules...

Article réalisé dans le cadre d'un partenariat.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !