Wim Hof est un Hollandais connu mondialement pour sa méthode bien-être plutôt extrême. Selon son inventeur, cette expérience permet de diminuer le stress et de rester en bonne santé grâce au froid, aux exercices de respiration et là a méditation. Existe-il des preuves scientifiques de ces bienfaits ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Confinement : et si on se mettait à la méditation ? La méditation est un outil thérapeutique dont chaque personne peut apprécier les vertus. Qu'on la pratique seul ou accompagné, elle permet notamment de réduire le stress, l'anxiété, et les risques de dépression. Mais par où commencer ? Il existe plusieurs exercices pour s'initier. Découvrez-en un dans cette nouvelle vidéo !

Wim Hof est un Hollandais de soixante ans qui porteporte aussi le surnom d'Iceman. En effet, ce dernier est célèbre pour la méthode plutôt extrême qui porte son nom, la Wim Hof Method ou méthode Wim Hof en français. Méditation, exercices de respiration bien particuliers et de longs bains glacés sont, selon cette dernière, le cocktail idéal pour réduire le stressstress et rester en bonne santé. Si le sexagénaire peut passer plusieurs heures dans des baignoiresbaignoires remplies de glaçons ou à méditer en short dans la neige, on peut légitiment se demander si de telles pratiques ne sont pas dangereuses pour la santé. Les bienfaits de la méthode Wim Hof sont-ils basés sur des données scientifiques ?

Le Hollandais Wim Hof lors de l'un de ces records en 2007. © Wim Hof
Le Hollandais Wim Hof lors de l'un de ces records en 2007. © Wim Hof

La thérapie par le froid utilisée par les sportifs

Le froid est utilisé comme traitement thérapeutique depuis longtemps, notamment dans le milieu du sport professionnel. Les athlètes pratiquent des traitements par le froid pour diminuer la fatigue et les douleursdouleurs musculaires. En conséquence, les publications scientifiques concernent essentiellement des profils d'individu bien particulier : les personnes sportives.

Une analyse systématique, qui regroupe 9 études indépendantes publiées entre 2005 et 2017, indique qu'une thérapie par le froid à la suite d'un effort physiquephysique est plus efficace pour apaiser la douleur musculaire qu'un temps de repos traditionnel. Selon cette dernière, s'immerger dans une eau à entre 10 et 15 °C pendant une dizaine de minutes, a un effet positif immédiat et prolongé sur les douleurs musculaires.

Une seconde étude parvient à la même conclusion similaire. Parue dans Plos One en 2015, cette dernière s'est intéressée aux effets du froid sur des hommes et des femmes plutôt actifs physiquement. Selon ses conclusions, le froid a un effet bénéfique sur les douleurs musculaires jusqu'à deux jours après l'effort physique. Au-delà de quatre jours après l'effort, il n'y a aucune différence avec un temps de repos simple.

Le froid est l'un des trois piliers de la méthode Wim Hof. © Дмитрий Ногаев, Adobe Stock
Le froid est l'un des trois piliers de la méthode Wim Hof. © Дмитрий Ногаев, Adobe Stock

Voir aussi

La cryopthérapie n'est pas sans risque

Une technique de respiration potentiellement dangereuse

Le deuxième axe de la méthode Wim Hof est la respiration. Le Hollandais présente une technique bien particulière qui consiste à faire 30 à 40 respirations successives en un court laps de temps, puis de retenir sa respiration avec les poumons pleins, puis vidés. Respirer de cette façon n'est pas naturelle, c'est ce qu'on appelle de l'hyperventilation. Or, le syndrome de l’hyperventilation n'est pas à prendre à la légère.

La capnie correspond à la pressionpression partielle de CO2 dans le sang. Lors de l'hyperventilation, la capnie passe sous les valeurs normales, on parle alors d'hypnocapnie (PaCO2).

Cela peut provoquer des effets comme l'euphorie et la perte de conscience. D'ailleurs, sur son site, Wim Hof prévient que sa technique de respiration peut provoquer la perte de contrôle des mouvementsmouvements ou de la conscience.

Le Iceman promet que ces séances d'hyperventilation permettent, entre autres, de réduire le stress, de mieux dormir ou d'apaiser l'esprit. Aucune étude scientifique ne décrit les effets bénéfiques de l'hyperventilation sur des personnes saines. Au contraire, c'est une maladie chronique ou aiguë qui touche 6 à 10 % de la population.

Wim Hof, surnommé <em>Iceman</em>, est capable de méditer dans la neige sans habits. © Henny Boogert
Wim Hof, surnommé Iceman, est capable de méditer dans la neige sans habits. © Henny Boogert

La pleine conscience et la force mentale

Enfin, la méditation et la pleine conscience sont le dernier pilier de la méthode Wim Hof. Selon le Hollandais, c'est le contrôle de son esprit qui lui permet de rester dans une baignoire remplie de glaçons parfois plus d'une heure. Dans une étude systématique parue en 2017, un groupe de chercheurs a compilé les études explorant le lien entre la pleine conscience et la douleur chronique, les syndromes dépressifs et la qualité de vie. D'après celle-ci, la méditation en pleine conscience diminue la douleur chronique et les états dépressifs mais les preuves manquent de robustesse.

En conclusion, la méthode Wim Hof est une méthode radicale qui peut comporter des risques non négligeables sur la santé. Si les effets thérapeutiques du froid sur les muscles sont avérés, d'autres vertus présumées de cette expérience ne reposent sur aucun fondement scientifique. Si vous envisagez d'essayer cette méthode pour soulager une douleur, consultez auparavant votre médecin.

Voir aussi

Open Impact, le podcast de Futura dédié aux innovations qui changent le monde