Bercer Bébé pour l’endormir est un geste qui semble presque instinctif. Mais les effets bénéfiques du bercement ont-ils un fondement scientifique ?
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Des fœtus qui bâillent en 4 dimensions Grâce à une échographie 3D à laquelle on a ajouté une dimension temporelle, des scientifiques ont distingué des bâillements chez des fœtus. En déterminant la fréquence en fonction de l’âge, ils espèrent détecter des défauts de développement.

Pour endormir Bébé, rien de mieux que de le bercer. Une manière, dit-on, de le ramener aux sensations de flottement qu'il a connues dans le ventre de sa maman. Des études montrent que le bercement le plus efficace est celui qui se rapproche du rythme des battements du cœur au repos, soit entre 60 et 70 oscillations par minute. Le tout doit rester cadencé et sans heurts, un bercement trop énergique sur un jeune enfant pouvant s'avérer extrêmement dangereux.

Des neuroscientifiques suisses se sont intéressés au phénomène. Ils ont voulu vérifier qu'il touchait aussi bien les bébés que les adultes. En effet, lequel d'entre nous n'a pas senti ses paupières devenir lourdes lorsqu'il était bercé par les oscillations d'un train ou celles d'un hamac ? Résultat de l'étude : le bercement double tout bonnement la vitessevitesse d'endormissement.

Voir aussi

Les bébés : idées reçues et vérités

Le bercement provoque la synchronisation de nos neurones

Notons qu'en état de veille, nos neuronesneurones libèrent des signaux de manière anarchique, mais que pendant le sommeilsommeil, ils ont tendance à se synchroniser naturellement. La fréquencefréquence des ondes cérébrales diminue alors. Or, les électroencéphalogrammesélectroencéphalogrammes enregistrés par les chercheurs suisses suggèrent que le bercement est perçu par notre système vestibulairesystème vestibulaire (un organe situé dans l'oreille interneoreille interne et impliqué dans la sensation de mouvementmouvement et la notion d'équilibre) et qu'il provoque la synchronisation de nos neurones.

L'étude révèle par ailleurs que le bercement permet non seulement de s’endormir plus vite, mais aussi de s'endormir mieux. Il renforce les rythmes du sommeil, augmentant certaines ondes lentes du cerveaucerveau. Il favorise un sommeil de qualité et les activités cérébrales associées à la consolidation de la mémoire.