Surtout ne percez pas vos points noirs ! © Dean Drobot, Shutterstock
Santé

Comédons : pourquoi ne faut-il pas percer les points noirs ?

Question/RéponseClassé sous :Beauté , point noir , comédon
 

Les points noirs, que l'on appelle des comédons ouverts, sont souvent un signe précurseur de l'acné. Malgré la gêne qu'ils occasionnent, il faut éviter de les percer soi-même, car cela risque d'aggraver la situation. Voici comment s'en débarrasser.

Les points noirs sur le visage, aussi appelés comédons ouverts, sont un dus à une surproduction de sébum qui obstrue les pores cutanés. Ce mélange de sébum et de cellules mortes forme une petite boule noire et dure à la surface de la peau. Ils apparaissent souvent sur les peaux grasses, qui ont tendance par nature à retenir les impuretés et sécréter du sébum en quantité supérieure à la normale. Le comédon ouvert se différencie du comédon fermé, qui est un microkyste (point blanc sous la peau), qui peut grossir pour former une bouton avec du pus.  Les points noirs sont souvent concentrés sur la zone T (front-menton-nez).

Il est tentant de se débarrasser des comédons en les perçant, mais ce geste est déconseillé : la plupart des gens les vident à moitié ou les pressent mal, ce qui crée un phénomène inflammatoire. De plus, toucher son visage avec des mains ou des ongles, véritables nids à microbes, risque de favoriser une infection, aboutissant à des boutons rouges encore plus disgracieux.

Comment se débarrasser des points noirs ?

Certaines crèmes à l'acide salicylique ou aux acides de fruits sont efficaces pour réduire l'hyperkératose et ramollir la peau. On peut aussi faire un bain de vapeur (en plaçant son visage au-dessus d'une bassine d'eau chaude) afin d'ouvrir les pores de la peau et d'extraire le poil et l'excès de sébum plus facilement. Évitez les patchs, qui peuvent abimer les peaux fragiles, ou les tire-comédons, délicats à utiliser. Pour un meilleur résultat, faites pratiquez un nettoyage de peau par une esthéticienne ou un dermatologue (notamment en cas de microkyste).

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !