Sur prescription médicale uniquement, le bupropionbupropion, antidépresseurantidépresseur de la liste A, est délivré sur ordonnance. En France, il est exclusivement utilisé pour l'aide au sevragesevrage tabagique.

Stopper le tabac. © Underworld, Shutterstock
Stopper le tabac. © Underworld, Shutterstock

Son efficacité est démontrée (21) et est similaire à celle des TNS auxquels on ne l'associe pas. La duréedurée du traitement est de 7 à 9 semaines à raison de 150 mg/jour les 6 premiers jours puis de 300 mg/jour en deux prises.

Le bupropion, antidépresseur, est prescrit dans le cadre du sevrage tabagique. © DR
Le bupropion, antidépresseur, est prescrit dans le cadre du sevrage tabagique. © DR

Les contre-indications du bupropion en traitement du tabac

Les contre-indications du bupropion sont nombreuses : troubles convulsifs évolutifs ; antécédents de convulsionsconvulsions ; tumeurtumeur du système nerveux centralsystème nerveux central ; trouble bipolairetrouble bipolaire (ex. : psychosepsychose maniacodépressive) ; sevrage alcoolique ; sevrage en benzodiazépinesbenzodiazépines ; traitement par IMAOIMAO ; anorexieanorexie et boulimieboulimie, actuelles ou anciennes ; insuffisance hépatique sévère.

Antidépresseur contre le tabac : pour qui ?

Les indications du bupropion sont très limitées du fait de ses effets secondaires. On le réserve aux fumeurs chroniques âgés de plus de 18 ans, en bon état de santé général ; aux fumeurs atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCOBPCO) débutante ou modérée consommant au moins 15 cigarettes/jour l'année précédente et ne s'étant pas arrêté de fumer plus de trois mois l'année précédente. Les effets secondaires ne sont pas négligeables : parmi une longue liste, le risque de convulsions est le plus redouté. Il survient dans 1/1.000 des cas.