Une nouvelle étude pointe du doigt les méfaits du tabagisme passif chez les jeunes. Des chercheurs ont montré que l'exposition à la fumée pendant l'enfance altère les artères et augmente le risque de problèmes cardiovasculaires à l'âge adulte.
Cela vous intéressera aussi

Deux études, l'une menée en Australie et l'autre en Finlande, ont porté sur la santé vasculaire d'enfants vivant avec des parents fumeurs et non-fumeurs. Une fois arrivés à l'âge adulte, tous ont subi un examen qui consistait à mesurer l'épaisseur de leurs artères. Les résultats sont sans appel : vivre avec des parents fumeurs provoque des dommages au niveau de la structure artérielle. En effet, les artèresartères des adultes exposés au tabagisme passif pendant leur enfance sont en moyenne plus vieilles de trois ans que celles des adultes ayant eu des parents non-fumeurs.

« Les parents devraient arrêter de fumer, à la fois pour leur santé et pour celle de leurs enfants », explique Seana Gall, chercheuse à l'université de Tasmanie (Australie). Les dégâts sont moindres si un seul des deux parents fume. Pour Seana Gall, l'explication tient à la différence de comportement lorsque le fumeur est seul. « Il est fort probable que le fumeur s'isole en dehors de son domicile, ce qui réduit fort logiquement l'exposition des enfants à la fumée de tabac. »