Remède familial par excellence, la camomille occupe une place à part dans nos placardsplacards. Ou plutôt, les camomilles qui désignent en fait plusieurs espècesespèces de plantes de la famille des astéracées. Sa version dite « romaine » est la plus répandue en Europe occidentale et méridionale. Cette plante herbacée vivace possède des tiges couchées qui se redressent ensuite, et porteporte des feuilles très découpées. Ses fleurs sont blanches avec un cœur jaune, un peu à l'image de la marguerite.

Les fleurs et les capitules sont les parties utilisées en phytothérapie. Une fois séchées, elles doivent être conservées à l'abri de la lumièrelumière et de l'humidité. Elles sont ensuite principalement utilisées en infusioninfusion. Elles peuvent aussi entrer dans la composition de collyres, de bains de bouche ou de pastilles à sucer. La camomille romaine enfin, peut être consommée fraîche.

La camomille romaine, anti-inflammatoireanti-inflammatoire, sédative, adoucissante...

Des polyphénolspolyphénols et une huile essentiellehuile essentielle confèrent à la camomille romaine ses principales vertus, antispasmodiquesantispasmodiques, digestives et anti-inflammatoires. La camomille est reconnue comme un vrai remède de grand-mère. Ses qualités sédatives en feraient un agent calmant très doux. Elle apaiserait aussi les ragesrages de dents et les douleursdouleurs articulaires. La camomille romaine serait également efficace pour soulager les indigestions, la constipationconstipation ou les diarrhéesdiarrhées. En usage externe, elle est prescrite comme adoucissant et antiprurigineuxantiprurigineux dans le traitement des affections dermatologiques, des irritations oculairesoculaires, du mal de gorge... Enfin elle est aujourd'hui très recherchée en cosmétologie, notamment pour la préparation de shampoings éclaircissants.

Sources :

  • Phytothérapie, la santé par les plantes, Vidal éditeur ;
  • Plantes médicinales, Gründ