Cela vous intéressera aussi

L'hémoptysie est un rejet de sang par la bouche provenant des voies aériennes sous-glottiques. Souvent liée à une infection pulmonaire ou un cancer du poumon chez le fumeur, elle peut aussi constituer un signe d'alarme important pour d'autres pathologiespathologies. La gravitégravité de l'hémoptysie dépend de la quantité et du débitdébit de sang extériorisé. Cela peut aller du simple crachat strié de sang à l'hémoptysie massive (à partir de 250 ml de sang excrété par 24 heures ou une expectorationexpectoration continue menaçant les foncions vitales). À noter que la gravité est liée davantage au risque d'asphyxieasphyxie due à l'inhalationinhalation de sang plutôt qu'à la perte sanguine. Le sang est parfois extériorisé plusieurs jours après le saignement sous forme de crachats noirâtres, par le nez ou lors de vomissements.

Causes de l’hémoptysie

  • Infection broncho-pulmonaire : tuberculosetuberculose, infection virale ou mycobactériemycobactérie atypique, aspergilloseaspergillose, pneumoniepneumonie nécrosante, abcèsabcès pulmonaire
  • Pathologie des voies aériennes : mucoviscidose, bronchitebronchite aiguë ou chronique, tumeurtumeur du poumon, métastasemétastase d'une autre tumeur (sein, reinrein...)
  • Atteinte vasculaire pulmonaire : embolieembolie, anévrismeanévrisme pulmonaire, malformation de la fistulefistule artérioveineuse (maladie de Rendu-Osler), vasculite systémique, lupus disséminé
  • Médicaments et toxiques : surdosage d'anticoagulants/antiplaquettaires, inhalation de cocaïne et d'autres toxiques
  • Origine cardiaque (rare) : syndromesyndrome d'Eisenmenger, sténosesténose mitrale, insuffisance vasculaire
  • Origine traumatique : rupture bronchique, contusioncontusion pulmonaire, plaie
  • Origine iatrogène : stentstent trachéobronchique, cathétercathéter artériel pulmonaire, fistule aorto-bronchique, biopsiebiopsie thoracique
  • Autre : amyloseamylose, endométrioseendométriose pulmonaire

10% à 20% des cas restent des causes non identifiées

Prise en charge de l’hémoptysie

Le bilan s'effectue sur la base de l'examen clinique, la recherche des causes sous-jacentes, un scannerscanner ou radioradio thoracique et éventuellement une bronchoscopie. La prise en charge repose sur le traitement de la pathologie sous-jacente. Dès lors qu'il existe une urgence vitale, le patient est placé en réanimation sous assistance respiratoire. La position couchée du côté de l'hémoptysie (quand celui-ci est connu) permet d'éviter l'inondationinondation du poumon sain. Il est aussi possible d'administrer un traitement vasoconstricteur en cas d'échec des mesures locales. La chirurgiechirurgie est déconseillée en raison du taux de mortalité élevée.