Cela vous intéressera aussi

Les endorphines (contraction de endogèneendogène et morphine) sont des neuropeptides synthétisés par le cerveaucerveau, notamment par l'hypophysehypophyse et l'hypothalamushypothalamus. Il en existe plusieurs sortes, dont les principales sont :

  • la béta-endorphine (la plus abondante),
  • les enképhalinesenképhalines (met-enképhaline et la leu-enképhaline),
  • les dynorphines,
  • les néoendorphines,
  • la nociceptinenociceptine.

Les endorphines se fixent sur les récepteurs opiacés comme la morphine et ont donc des effets similaires. Il existe trois sortes de récepteurs : mu (µ), delta (δ), et kappa (κ).

Effet des endorphines

Les endorphines jouent un rôle clé dans le système nerveux centralsystème nerveux central et interviennent dans les circuits de la récompensecircuits de la récompense et du plaisir. Les endorphines ont également une action analgésiqueanalgésique (diminution de la douleurdouleur), anxiolytiqueanxiolytique, elles réduisent l'appétit, la fréquencefréquence respiratoire et le stressstress. Chez certaines personnes, elles provoquent une somnolencesomnolence et une relaxation mais, chez d'autres, une euphorieeuphorie ou un plaisir immédiat.

Le sport stimule la sécrétion d’endorphines qui suppriment la douleur. Mais pratiqué à outrance, il entraîne une addiction semblable à celle ressentie par les opiacées. © Boggy, Fotolia
Le sport stimule la sécrétion d’endorphines qui suppriment la douleur. Mais pratiqué à outrance, il entraîne une addiction semblable à celle ressentie par les opiacées. © Boggy, Fotolia

Endorphines et dépendance

Les endorphines participent aux processus addictifs induits par les opiacés, les cannabinoïdes, les psychostimulants, l'alcoolalcool ou la nicotine. En situation normale, elles se fixent sur les neuronesneurones de la douleur et inhibent l'action des neurones à noradrénalinenoradrénaline. Les opiacées exogènesexogènes se fixent sur les mêmes récepteurs, et lorsqu'ils viennent à manquer, il n'y a plus assez d'endorphines endogènes pour contrôler la sécrétionsécrétion de noradrénaline. L'individu ressent à la fois le manque (d'endorphines) et un malaise dû à l'hypersécrétion de noradrénaline. De cette même façon, on peut devenir accroc au sport, au sexe ou au travail.

Facteurs influençant la production d’endorphines

Augmentation :

  • douleur,
  • sport (il faut pour cela pratiquer au moins 30 minutes et atteindre 70 % de la fréquence cardiaque maximale),
  • sexe,
  • stress.

Diminution :

  • dépression,
  • dénutrition,
  • douleur chronique.