Cela vous intéressera aussi

Une leucémie aiguë myéloblastique (LAM) correspond à une hémopathie dans laquelle la moelle et le sang sont envahis par des myéloblastes (ou blastes myéloïdesmyéloïdes), précurseurs de certains globules blancsglobules blancs (les polynucléairespolynucléaires).

Cette leucémie (différente de la leucémie aiguë lymphoblastiqueleucémie aiguë lymphoblastique) touche plutôt des adultes et peut être en lien avec une exposition professionnelle à des rayonnements ou des produits chimiques.

Les symptômes d'une leucémie aiguë myéloblastique

Les symptômessymptômes sont une anémieanémie (qui se manifeste par un essoufflement, une pâleur, des palpitations, des céphaléescéphalées), un purpura, de la fièvrefièvre, une hypertrophiehypertrophie gingivale, des infections, des douleursdouleurs osseuses. Le diagnosticdiagnostic utilise la numération sanguinenumération sanguine et le myélogrammemyélogramme (analyse de la moelle osseusemoelle osseuse).

Le traitement des LAM

En l'absence de traitement, le patient décède en quelques semaines. Le traitement utilise une chimiothérapiechimiothérapie avec souvent deux types de molécules : les anthracyclines et leurs dérivés, et la cytosinecytosine arabinoside. Le patient est hospitalisé en chambre isolée pendant son traitement afin d'éviter tout risque d'infection.

Le pronosticpronostic est meilleur pour les patients de moins de 60 ans. Pour éviter les rechutes, une greffegreffe de moelle osseuse peut être envisagée chez les sujets jeunes (moins de 50 ans) ayant un frère ou une sœur au HLAHLA compatible.