Du coronavirus actif isolé sur des emballages de poisson en Chine

Classé sous :Pandémie , Coronavirus , SARS-CoV-2

Ce samedi le centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a confirmé la détection et l'isolation du SARS-CoV-2 sur un emballage extérieur de morue congelée importée dans la ville côtière orientale de Qingdao.

Une investigation était menée pour des cas récents d'infection dans la ville lorsque cette découverte a été faite. Selon le CDC, cet emballage a pu être à l'origine de nouvelles contaminations. C'est la toute première fois qu'on parvient à isoler du SARS-CoV-2 sur un emballage alimentaire dans le monde, ce qui laisse à penser que ce n'est peut-être pas un cas isolé.

Néanmoins, les autorités se veulent rassurantes : le risque que des aliments de la chaîne du froid circulant sur le marché chinois soient contaminés par le nouveau coronavirus est très faible. En effet, sur un total de 2,98 millions d'échantillons testés dans les 24 régions du pays au 15 septembre, dont 670.000 prélèvements sur des aliments de la chaîne du froid ou des emballages alimentaires, 1,24 million sur du personnel en activité et 1,07 million sur l'environnement, seulement 22 échantillons d'aliments ou d'emballages alimentaires de la chaîne du froid ont été testés positifs pour le nouveau coronavirus.

Le risque de contamination de la chaîne du froid par le SARS-CoV-2 est très faible. © dusanpetkovic1, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les moyens de détection du coronavirus  Tests antigéniques, salivaires, chiens renifleurs, smartphone… De nombreux moyens de dépistage de la Covid-19 existent ou sont en cours de développement. Quels sont leurs avantages et inconvénients ?